Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AlaRemoise.over-blog.com
AlaRemoise.over-blog.com
Menu
Le facteur décisif : Reims-Orléans

Le facteur décisif : Reims-Orléans

 

Victorieux ce samedi face à Orléans, le Stade de Reims a semblé ravir son public. Après les difficultés connues la saison dernière dans le développement du jeu sous "MDZ", David Guion semble avoir pour objectif de raviver la flamme présente chez tous les supporters rémois. Et pour une première sortie à Delaune, le jeu proposé était loin d'être inintéressant...

 

A l'aide d'un 4-4-2 classique, le nouvel entraineur rémois avait très certainement pour objectif de garder la cage de son équipe inviolée. C'est chose faite grâce à une animation défensive rigoureuse. Globalement, le bloc rémois a pour consigne de presser haut, ensemble, pour étouffer un maximum l'adversaire, réduire les espaces et ainsi complexifier leurs relances. De plus, en cas de contre-attaques, le repli défensif des ailiers Diego et Chavarría est très important, car il permet à Koné et Métanire de bien rester en place avec la défense centrale.

Être en place permet de pouvoir construire ses attaques patiemment après la récupération, sans forcément chercher à se précipiter, mais plutôt en utilisant des combinaisons travaillées. Même si celles-ci ont été visibles plusieurs fois ce samedi, il reste encore quelques automatismes à perfectionner, notamment avec le duo d'attaquants de pointe. Si Jordy Siebatcheu est très intéressant et mobile dans ce rôle de neuf et demi (Edson Seidou, défenseur d'Orléans me l'a d'ailleurs confié après le match. Ses propos sont à retrouver sur mon blog ICI), les ballons en profondeur pour Ngamukol doivent être encore améliorés. Julian Jeanvier a trop souvent cherché à envoyer des longs ballons aériens pas évident à négocier pour Ngamukol. 
Également, l'apport des arrières latéraux pourrait être amélioré car ils semblent ne pas assez se projeter. Cela viendra très certainement au fil des matchs, avec une confiance accrue. Si la défense centrale est rassurante et que certains milieux sont capables de compenser d'éventuels espaces, les latéraux n'hésiteront plus. Mais quoiqu'il en soit, le jeu semble être de retour au stade Auguste Delaune, pour le plus grand plaisir des supporters...

 

Avec ces quelques axes d'amélioration, le Stade de Reims pourrait bien allier jeu et résultats, une association de plus en plus rare dans le monde du football. Mais aujourd'hui, le défi à très court terme serait d'aligner une troisième victoire consécutive en championnat, ce qui n'était pas arrivé la saison passée... Messieurs, à vous de jouer ! 

 

Valentin Haro. (@valentinharo)