Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AlaRemoise.over-blog.com

AlaRemoise.over-blog.com

Menu
Le temps des vendanges !

Le temps des vendanges !

Du gachis intégral, un sentiment d'habitude quand on affronte les équipes de Juan Marco Furlan. Le coach brestois bien connu de ses années à l'ESTAC prône le beau jeu. Il en est l'un des artisans mais à chaque fois qu'il vient à Delaune, il joue restrictif mais efficace. Efficace étant synonyme de miraculeux si on se base sur le match de l'an passé, outrageusement dominé par les rouge et blanc, et que dire du match d'hier...

Si on ne voit pas le match, on peut se dire qu'après un début de saison tonitruant, le Stade de Reims rentre progressivement dans le rang. Même un 0-0 aurait été frustrant tant les rémois ont affiché envie et application des consignes tactiques de David Guion. Sa patte est bien identifiable : du pressing engendrant une récupération haute, une animation se basant sur Marvin Martin et la capacité de déplacer le jeu au sol de gauche à droite en un minimum de passes. Pourtant nous avons bel et bien perdu le match sur un but opportuniste de Doudou Butin suite à une erreur monumentale du capitaine d'un soir, Julian Jeanvier. Valentin Haro reviendra sur ce facteur décisif très bientôt sur le blog. Il y a quelques mois, je plaçais le jeu en tête des valeurs que devait promouvoir le Stade de Reims. Le passé c'est bien beau mais le décès de Raymond Kopa semble avoir provoqué un déclic institutionnel qui fît comprendre que peu importe les moyens, développer un jeu porté vers l'avant était possible, je dirais même nécessaire après des années de disette à la limite du foutage de gueule. Aujourd'hui, et les supporters en ont fait preuve hier, nous sommes prêts à perdre cruellement quitte à prendre du plaisir à aller au stade ou à regarder le match chez soit. Ce sentiment de ne pas perdre 2 ou 3h de sa vie pour vivre sa passion fait du bien. Cela n'occultant pas à terme le besoin de prendre des points pour exister dans un championnat complexe tel que la L2.

Revenons au jeu. Hier, David Guion nous proposait un 4-2-3-1 armé autour de Marvin Martin en 10. Les choix du coach peuvent poser question. Oudin à droite manque de technique, Kamara est identifié comme un joker plus qu'un titulaire en puissance, Ndom est limité au milieu sans oublier l'absence pour suspension de Métanire suppléé par un Nolan Mbemba pas à son poste. Tout cela additionné à peut-être fait le résultat final. L'incapacité totale de transformer les occasions en buts, à cadrer à vite affiché les limites des choix guionesques. L'absence du point de repère Pefok, du jeu en profondeur ne serait-ce que sur 20-25 minutes en fin de match d'un Anatole ou la percussion du duo Koné-Diego se sont ressenties. Alors oui il faut tester plusieurs formules, les trois prochaines rencontres se jouant en une semaine (Sochaux samedi, le Gaz mardi et Quevilly vendredi) mais cela faisait beaucoup d'un seul coup. La gestion des remplacements est aussi sujette à questions. C'était un peu la Foir'Fouilles avec pour point d'orgue un Grégory Berthier, qui aveugla plusieurs supporters non pas par son talent mais par sa blonditude. Disons-le, nous n'étions pas prêt à ça...

Néanmoins c'est agréable de voir que tout un groupe est concerné par le projet Guion, qu'un Ndom cherche Martin dans les pieds, que ce dernier sublime de quelques fulgurances le jeu de passes rémois, que Kamara tente maladroitement mais tente encore et encore, que Yunis soit le patron et devra rassurer son jeune compère Jeanvier complètement perdu après le fait du match. La concurrence est là, mais il faudra que celle-ci soit plus tueuse, moins gentille pour que tout un club en profite et puisse regarder vers le haut. Chaque chose en son temps, la volonté de jouer est là et, Dieu du football, que c'est bon !

Thibaut - @OdaïrFortès7Fan

 

Le temps des vendanges !