Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AlaRemoise.over-blog.com
AlaRemoise.over-blog.com
Menu
Diego et l'ombre de Juan Lucho.

Diego et l'ombre de Juan Lucho.

Reims plus que jamais leader, un 6pts/9 en Octobre à la clé, confirme ses velleités de jouer la montée cette saison. Le frémissement se fait sentir peu à peu, Delaune se remplissant... peu à peu. C'était l'une des ambitions du coach Guion lors de son intrônisation. Redonner vie à un stade peuplé de supporters désabusés par des années de disette sur le terrain. Le groupe de joueurs formé donne envie de le soutenir, le déplacement lensois en est une preuve, quitte parfois à se reprendre une dose de néant footballistique comme face à Châteauroux. Gagner était la priorité de Michel Der Zakarian qui d'ailleurs place Montpellier en première partie de tableau jusqu'à maintenant, mais David Guion n'oublie pas l'émotion que le football doit engendrer par un jeu positif, tourné vers l'avant, avec des joueurs qui donnent tout, qui ne trichent pas (Reims est leader du Fair Play, 17è l'an passé !) avec la victoire pour objectif constant (le SDR n'a toujours pas fait de match nul cette saison), quitte à perdre sur une bourde (Brest). David Guion et son staff avait prévenu, le jeu rémois commençait à être identifié par ses adversaires. Châteauroux l'a prouvé et c'est une bonne piqûre de rappel. La réaction par un jeu restrictif à Bollaert (0-1 Diego) puis la victoire probante vs Nancy (3-0 Pefok, Kyei, Da Cruz) montrent l'adaptabilité du jeu champenois. Cette équipe n'a pas le temps de douter, elle avance, tombera parfois mais se relancera. Nous ne sommes qu'au tiers du championnat, les matchs habillés comme Jon Snow arrivent mais les doutes se dissipent quand à la faculté des joueurs de nous réchauffer. Le Havre, le Paris FC, Ajaccio (3 adversaires directs) et Auxerre se profilent. On va y aller "match par match" comme savent si bien le dire les acteurs du football mais si le virage est bien pris, Novembre pourrait déjà être un tournant !

Pays de Galles - Nouvelle Zélande

Le Top 3 du mois :

Il n'avait plus été aussi puissant, rapide et régulier depuis 2012 et sa terrible blessure au genou. Diego Rigonato Rodrigues est flamboyant, décisif à la passe comme devant le but et oblige les Ultrem a ressortir un "Reims c'est le Brésil" qui n'avait pas aussi bien porté son nom depuis un bail ! Techniquement, il est plus européen que brésilien, s'appuyant sur un coup de rein de sprinteur et une frappe de balle à l'allemande. En fin de contrat en Juin 2018, il sait que son avenir rémois peut avoir un ultime rebond vers la L1. Si Diego va, Reims ira et on a vu des joueurs bien moins méritant être resignés ces dernières années... Avec 4 buts et 6 passes en douze matchs, il est, avec Jordy Siebatcheu, l'homme fort de l'attaque rouge et blanche. Il faut juste espérer qu'il n'aura pas un coup de mou comme l'an passé mais le jeu Guionnesque lui va bien mieux, la fusée est relancée !

#OnSestPasVu

Une passe décisive à Lens, l'ouverture du score contre Nancy, Pefok confirme son rôle de clé de voûte de l'attaque. Affûté comme jamais, ses efforts sont souvent payants au service des autres comme dans son rôle de buteur. Avec 6 buts et 3 passes, il est le 9.5 espéré depuis longtemps, certes à l'étage inférieur, mais avec une marge de progression tecnico-tactique importante. Quand on se rappelle de ses errements l'an passé à ne pas mettre un pied devant l'autre, obligé d'être à la réception de parpaings venant de l'axe défensif... il est l'argument numéro 1 du projet rémois autour de David Guion.

Tout est beau, tout est rouge et blanc... et bien non. Et il n'y avait qu'un homme sur terre pour contrer un SDR irresistible (1.92 buts inscrits /match - 0.69 encaissés en moyenne). Et cet Homme s'appelle Jean Luc Vasseur. Son parcours castelroussin est fait de hauts et de bas mais tactiquement il a été au dessus de Guion grâce à un 3-5-2 des familles, cassant les relations des latéraux avec leurs milieux offensifs, pressant un milieu de terrain rémois dépassé et provoquant les hésitations pour ne pas dire la perdition de la défense rémoise par séquences. On t'aime Jean Luc !!! mais rendez-vous au match retour !

Oui Dany, on est bien en tête de la Ligue 2 !

Du jeu court, du jeu long, de la transition, des coups de pieds arrêtés, le SDR a de nombreuses cordes à son arc. Aux membres du staff, aux joueurs de faire les bons choix, d'être aussi efficaces qu'en Octobre pour continuer la mise sur orbite d'un club qui peut viser très haut. Le départ de Alexandre Barbier est une surprise par rapport à l'investissement humain qui lui était porté depuis des années mais passe quasi inaperçu. Un speaker digne de ce nom et un lien institutionnel grandissant entre la direction et le public est encore nécessaire. Je n'ai rien contre Miss Champagne Ardennes mais quand Amara Diané assiste au match, on lui fait donner le coup d'envoi. Les saisons en National ne sont pas si loin finalement, mais l'odeur de la Ligue 1 se fait sentir. Et on a une sacrée dalle !

Thibaut - @OdaïrFortès7Fan

Rejoignez-nous ! sur Twitter : @A_LaRémoise et sur Facebook : page Corner à la rémoise

Photos : Vincent Lapauw (Site officiel SDR)

Diego et l'ombre de Juan Lucho.