Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AlaRemoise.over-blog.com

AlaRemoise.over-blog.com

Menu
De la genèse au couronnement.

De la genèse au couronnement.

Stade des Costières, Nîmes. Sous un soleil de plomb et 7000 crocodiles, le Stade de Reims résiste aux tentatives gardoises. Mendy et ses poteaux les repoussent. Ces maudits poteaux qui tuèrent (entre autres problèmes) la saison 2016-17 venaient déjà de faire basculer les champenois vers la réussite du futur champion. La maîtrise de bout en bout de cette Ligue 2 est exceptionnelle. On a jamais vraiment douté, ou alors plus par superstition qu'autre chose...

Ce vendredi 20h, Delaune va vibrer dans l'espérance de l'officialisation de l'inexorable accession à la Ligue 1. Avec un coup de bol bressan éliminant Nîmes de la course au titre au même moment, la fête pourrait être magnifique. Si ce n'est pas le cas vendredi face aux valeureux corses, ce sera pour la réception de Niort le 27, ou du Havre le 30... inexorable.

Ajaccio ne viendra pas offrir sur un plateau les trois points de la libération. Ils jouent un mano a mano avec Nîmes pour le second ticket vers l'élite. Reims y sera, titré pour la seconde fois de son Histoire dans cette division après 1966. Mais sur la route du bonheur, les rouge et blanc auront un véritable rôle d'arbitre, affrontant Ajaccio mais surtout Nîmes à la dernière journée. Les rémois auront probablement davantage la tête à la fiesta de la remise du trophée, à l'after précédent les vacances alors que les nîmois joueront leur avenir professionnel. Peut-être Guion et son staff arriveront-ils à lancer un dernier challenge à leur groupe ? Battre des records, même en L2 ne mange pas de pain ! Nous aussi supporters auront plus l'esprit à voir (enfin !) un titre professionnel brandit à Delaune, un tour de stade trophée à la main. Dans ce genre de moment, c'est comme si on venait de gagner la Coupe du Monde ? Je n'en sais rien, à 29 ans, le plus beau titre obtenu par mon club de coeur est le National en 2004. Anecdotique à l'image de la remise du trophée de l'époque, à l'arrache lors d'un amical de pré-saison à Alex Barbier...

On ne réalise pas forcément l'impressionnante saison réalisée par nos joueurs et ce staff. L'engouement se fait sentir petit à petit mais à la sauce rémoise. Ils nous en faut beaucoup pour nous lâcher, pour féliciter notre club mais notre exigence paie enfin ! Cette saison on a vu du jeu, à défaut de jeu de la cohésion et un état d'esprit irréprochable, de la régularité dans les performances. Ou encore le tracteur Dany devenir O'Monstro Da Cruz. Un exemple parmi d'autres mais rien de mieux que le capitaine pour symboliser la réussite de l'Institution version 2017-18.

Vendredi sera un beau moment, le 20 contre l'ACA ou le 27 versus Niort, qu'importe. Rien ne nous résistera, Ligue 1 nous voilà !

@OdaïrFortès7Fan

 

De la genèse au couronnement.