Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AlaRemoise.over-blog.com
AlaRemoise.over-blog.com
Menu
Rémois un jour, Rémois pour toujours !

Rémois un jour, Rémois pour toujours !

Leur parcours rémois s'est étiré sur une décennie ou simplement quelques mois. Voici une carte postale souvenir de 25 "glorieux" anciens rouge et blanc en ayant une pensée pour ceux qui nous ont quitté dernièrement, Paul Sinibaldi, Roger Piantoni triples champions de France de 1ère division et Jean-Claude d'Arménia, champion de D2 en 1966.

Eliran Atar - Maccabi Tel Aviv (Israël) : De retour à Tel Aviv pour 650.000€ et un contrat de 2 ans, Eliran a bien démarré son championnat avant de plonger peu à peu. Avec seulement 7 buts en 25 rencontres (dont la phase de poule de l'Europa Ligue), son nom risque fort de revenir sur le devant de la scène lors du mercato estival, le Maccabi ayant d'or et déjà recruté l'ancien neuf nantais Itay Shechter. Deuxième du championnat israélien à 9 pts du Beer Sheva et de ses anciens pensionnaires de L1 (Ben Sahar l'Auxerrois ou Melikson le Valenciennois), le Maccabi, 22 fois champion dans son Histoire et entrainé par Jordi Cruyff (le fils de feu Johan avec qui notre beau gosse se serait brouillé) se qualifie pour le 1er tour de l'Europa Ligue 2018/19. Dommage quand on sait qu'il avait retrouvé la sélection jusqu'à en humilier un certain Sergio Ramos en Octobre dernier... https://www.youtube.com/watch?v=KoOJxPtlwvk. Son seul but international remonte à 2016 mais est de toute beauté https://www.dailymotion.com/video/x51sj0r.

Joue-la comme Beckham
Conte avec Mini-moi (RIP)

Antoine Conte - Beitar Jerusalem (Israël) : Troisième de Ligat HaAl juste derrière Atar, le champion de France 2013 avec le PSG a disputé 35 matchs pour 2 passes. Son transfert définitif pour 500.000€ du Stade de Reims (Paris touchant un pourcentage au passage) est loin d'être en adéquation avec son potentiel mais lui permet de continuer son métier loin de France où il est persona non grata... On le retrouvera également au 1er tour de l'Europa Ligue.

Mads Albaek - FC Kaiserslautern (Allemagne) : Fini l'IFK Göteborg, bonjour l'Allemagne pour 100.000€ ! A ce prix là, un bon Albaek c'est cadeau... sauf que sa saison tourna à la grosse catastrophe avec neuf petits matchs joués suite, je cite, à "une inflammation de l'os du pubis" qui l'a éloigné plus de 6 mois des terrains. Kaiserslautern a fini bon dernier de Bundesliga 2 avec 35 petits points. Fini le beau sourire scandinave et place à la 3è division comme un certain Antoine Devaux avec Tours ? Il semble bien que oui puisque le danois, qui déclarait encore il y a quelques semaines : la Liga-3 est peu attrayante, a finalement décidé de rester pour devenir une arme déterminante à la remontée immédiate. Via sa direction sur 3-Liga.com http://www.3-liga.com/news-3liga-1--fc-kaiserslautern--mads-albaek-bleibt-38168.html : Nous avons appris à connaître Mads la saison dernière en tant que personnalité sur le terrain, mais aussi dans le vestiaire. Il s'est battu après sa blessure et s'est toujours mis au service de l'équipe. Nous aurons besoin de ces traits de caractère ainsi que de ses qualités footballistiques.

Fais pas la tronche, le D3 allemande c'est sympa non ?

Benjamin Moukandjo - Beijing Renhe (Chine) : Transféré de Lorient au lucratif championnat chinois, Moukandjo connaît une expérience football étrange. Cela ressemble plus à du business qu'autre chose. Recruté pour plus de 5M€ par le Jiangsu Suning, tout se passe bien avec 7 buts inscrits en 10 matchs malgré une frêle douzième place au général de la Super League. Loin des ambitions du propriétaire local qui compte notamment dans ses rangs l'ex du Benfica et de Chelsea, Ramires, il a fallu, quota de joueurs étrangers oblige, faire de la place dans l'effectif au ghanéen Richmond Boakye en provenance de l'Etoile Rouge de Belgrade. Le champion d'Afrique 2017 fût alors contraint de partir en prêt fin Février au Benjing Renhe, club promu de la capitale. 2 buts et 2 passes en 7 matchs depuis, le maintien semble bien engagé avec une 8è place après 11 journées. Allez un petit but pékinois https://www.youtube.com/watch?v=vEO7a2V0qPs.

Benjamin MaoKandjo

Jaba Kankava - Tobol Kostanay (Kazakhstan) : Une interview au journal géorgien KvirisPalitra http://sporter.ge/ჯაბა-კანკავა-კარიერის-და/ nous en apprend davantage sur sa décision de rejoindre la charmante bourgade kazakh de Kostanay, idéale pour se pendre en hiver sous -20 degrés ! Jaba y parle de son mal-être : J'ai pensé terminer ma carrière après avoir quitté Reims. Il ajoute : ma priorité est la sélection et peu importe le club, qu'il soit à Reims, Madrid ou au Kazakhstan (ne mentionnant pas son salaire qui doit aider...). La seule vidéo que j'ai réussie à dénicher nous permet d'admirer les qualités de boxeur du géorgien https://www.youtube.com/watch?v=vSqaJh-uFDY. Après 11 journées, le Tobol (qui signifie "la rivière") se classe 3è, et Jaba est bien entendu titulaire indiscutable, régalant le ZentralStadion et ses 8000 supporters. Pour votre bonne information, puisque Jaba a décidé de se retirer là où personne ne le fera chier, Kostanay est plus proche de la Russie que de la capitale Astana. Il y a d'ailleurs plus de russes dans la ville que de kazakh et il y a même plus de 5000 descendants "d'allemands du Kazakhstan" déportés pendant la Seconde Guerre Mondiale. Ironie du sort pour notre Roc de Tbilissi, se trouve également dans la ville, un centre culturel français... Pour revenir au terrain, comme Atar et Conte, Jaba disputera le 1er tour de l'Europa Ligue (le Tobol s'étant classé 5è l'an passé), c'est quand même autre chose qu'un titre de Champion de France de L2 non ?

Ne jamais mélanger saute-mouton et vodka !

Aissa Mandi - Betis Seville (Espagne) : Décidemment, l'Europa Ligue va faire le plein de rémois ! Après une saison remarquable, le Betis Séville termine 6ème de Liga et se qualifie directement pour la phase de poule. Aïssa, malgré les changements de systèmes (passage à 3 centraux) et l'arrivée de joueurs prestigieux comme l'ancien barcelonnais Marc Bartra, a su faire jouer sa polyvalence défensive. 35 matchs et 1 but au compteur, face au Réal excusez du peu https://www.youtube.com/watch?v=SwJ4x7GGaEU ! Le verdiblanco partage le vestiaire avec de sacrés noms, le club andalou prouvant son ambition à travers sa politique sportive (recrutement de Guardado, Javi Garcia et la présence de l'éternel Joaquin) et l'inauguration de son magnifique stade de 60.000 places. Mandi est un joueur travailleur, en constants progrès additionné d'un mec bien comme l'a confirmé Hubert Fournier il y a quelques semaines au média local, Sevilla.abc traduit par le site DZfoot : http://www.dzfoot.com/2018/04/27/fournier-mandi-un-garcon-tres-travailleur-et-intelligent-125938.php. Le Directeur Technique National français déclare qu'Aïssa est quelqu'un qui cherche toujours à s'améliorer. C'est une personne qui sait écouter, attentive, qui met beaucoup de volonté. Si je devais mettre en évidence une seule vertu, ça serait sa volonté de s'améliorer. Il est très intelligent, il sait ce qu'il est capable de faire et tactiquement il est vraiment bon. Le foot espagnol lui a permis de développer une plus grande qualité technique. Il a fait des progrès dans toutes les facettes du jeu. On est loin d'en avoir fini avec Mandi, le petit champenois qui année après année devient grand !

Qui c'est le meilleur ex-rémois de la saison ?

Chris Mavinga - Toronto FC (Canada, rattaché aux USA en MLS) : Touché par une blessure musculaire en ce début de saison 2018, Chris revient petit à petit dans un effectif qui digère mal les titres de la saison précédente et surtout l'énorme déception de s'être inclinée fin avril, aux tirs aux buts en finale de la Ligue des Champions Concacaf face aux mexicains du Chivas Guadalajara. Actuel 9è de la conférence Est, Toronto ne verra probablement pas les Playoffs de la MLS... Transformé avec succès en défenseur central il a soulevé trois trophées en 2017, de Champion du Canada, de premier de la saison régulière de la Major League Soccer et le plus prestigieux, celui de la MLS battant en finale Seattle 2-0. Le natif de Meaux s'éclate aux States aux côtés des stars locales Altidore et Bradley ou internationales comme Giovinco ou Van der Wiel. Dans une interview à So Foot http://www.sofoot.com/mavinga-les-choix-d-argent-pour-aller-dans-une-ville-de-merde-ca-ne-m-interesse-pas-450844.html il regrette de ne pas avoir jouer central plus tôt (pas faute de l'avoir dit à son époque rémoise...) mais savoure son expérience actuelle. Je sais d'où je viens, j'ai eu des périodes très galères, donc là, je profite au maximum, car ce sont des moments rares. Le soccer, ce n'est pas le sport numéro un, mais il y a de plus en plus de gens aujourd'hui qui nous arrêtent dans la rue pour faire des photos.

3 titres en 2017 qui dit mieux ?

Grzegorz Krychowiak - West Brom (Angleterre) : Deux Europa Ligues sous les ordres d'Unaï Emery avec le Sevilla, un transfert au PSG avec un salaire exorbitant, proche des 5M€ par an, une compagne magnifique avec qui déjeuner dans les plus grands restaurants de la capitale pour finir à... West Brom (finalement Kostanay c'est peut-être pas si mal !). Que s'est-il bien passé pour en arriver là ? Un manque de travail ? Un aboutissement personnel qui l'empêche de repousser encore un peu plus les limites, lui qui commença chez nous en National ? Tuchel s'interessera t-il au polonais qui disputera sa première Coupe du Monde dans quelques jours ? Un mondial réussi pourrait attirer de nouveaux clubs mais Krycho aurait l'idée de se battre pour prouver ce qu'il vaut réellement au public du Parc. Sur le site http://www.polsatsport.pl/wiadomosc/2018-05-25/krychowiak-wracam-do-psg-i-bede-walczyl-o-miejsce-w-podstawowym-skladzie/ il dit le 25 Mai dernier : Je retourne à Paris et je veux me battre pour une place dans le onze de départ. Cette saison infructueuse en France (en 2016-17 ndlr) est derrière moi, maintenant le plus important pour moi est de jouer dans les meilleurs championnats du monde. C'est tout ce qu'on lui souhaite après une relégation sans saveur en Championship et trois petites passes décisives en 31 matchs disputés. Le Times relayé par Foot mercato http://www.footmercato.net/ligue-1/transferts/comment-grzegorz-krychowiak-a-plonge-wba-dans-la-crise_223381 y alla même d'un commentaire bien négatif pour l'ex-chouchou de Delaune qui doit vite relancer sa carrière : L'arrivée du milieu de terrain polonais a brisé la politique du club en termes de salaires. WBA a en effet assumé l’intégralité des émoluments de l’ancien Sévillan, à savoir 125 000€ par semaine. C’était pour aider le Paris SG, son club d’origine, à répondre aux règles du fair-play financier, mais cette décision a, ironiquement, aidé à plonger le club des Midlands dans l’endettement. Nul doute que le coeur de nombreux supporters rémois battra pour l'Equipe de France mais aussi pour celle de Pologne, en rouge et blanc biensûr.

STP Unaï, emmène moi à Arsenal merde !

Thievy Bifouma - Sivasspor (Turquie) : Transféré de Bastia à Osmanlispor à l'hiver 2017, le franco-congolais termina sa demi-saison à la treizième place du classement de Super Lig Turque, inscrivant seulement 2 buts en 19 matchs. Transféré aussi vite que son ombre chez le promu Sivasspor l'été dernier, le choix est bon avec une 7ème place finale. A la clé, six buts en une trentaine de rencontres comme titulaire au poste d'ailier droit aux cotés d'un certain Robinho, condamné en Italie à neuf ans de prison pour viol... mais dont l'appel a permis sa signature en Turquie, et d'Arouna Koné. Le tour de Turquie de Thievy, libre (Sivasspor ne lui proposant que 600.000€/an alors qu'il demandait le million !), pourrait continuer puisque Göztepe, Alanyaspor ou Bursaspor seraient sur les rangs pour l'accueillir comme le club croate du Dinamo Zagreb cherchant à remplacer l'algérien Soudani. On vous tient au courant sur nos réseaux.Allez, un petit but du Bif' : https://www.dailymotion.com/video/x6bs1b1.

Finie la crête iroquoise...

Lass Bangoura - Alméria (Espagne) : Dans le genre hyper talentueux qui gâche tout, Lass est un exemple. Il s'était fait un nom en Liga par ses dribbles avec le Rayo Vallecano. Un gachis entre mauvaise hygiène de vie (en bon amateur de chicha qu'il est) et je m'en foutisme à l'entraînement. L'ailier guinéen, baladé de prêt en prêt à Grenade, Reims et Alméria depuis Février se perd et risque fort de disparaître définitivement des radars, même en Segunda division. Une pauvre passe en 20 matchs, une seizième place au final pendant que le Rayo va remonter en Liga... joli sens du timing pour Bangoura. Comme il se fait discret désormais, revoyons avec plaisir sa technique sublime sous les couleurs rémoises https://www.dailymotion.com/video/x3qzpux. Un Fortès du pauvre au final, et c'est peut être pour ça que je suis aussi déçu de la tournure de sa carrière. A 26 ans il serait temps de se réveiller.

Lass Biarra ?

Abdelhamid El Kaoutari - WAC Casablanca (Maroc) : La petite histoire ne raconte pas si Abdelhamid a rencontré ses anciens coéquipiers rémois pendant la virée marocaine de fin de saison du SDR mais j'ai été le premier étonné de le voir rejoindre le WAC cet hiver ! Son aventure sicilienne a tournée au cauchemar (9 matchs) alors qu'il sortait d'un titre de champion de France avec Montpellier en 2012. A Reims ou Bastia il avait montré des qualités avant de s'effondrer, deux descentes à la clé...  Sacré folklore ! Engagé en Ligue des Champions africaine dont il est tenant du titre, le WAC s'ést incliné face au TP Mazembe en Supercoupe d'Afrique en février dernier, El Kaoutari n'était pas dans le groupe comme trop souvent. 5 petits matchs au compteur, à 28 ans cela ressemble davantage à une retraite anticipée au soleil qu'à un projet sportif le relançant... Dommage, le WAC échouant à un petit point de Tanger en Botola Pro, le championnat marocain.

Jonathan Kodjia - Aston Villa et Floyd Ayité - Fulham (Angleterre) : Deux saisons après sa descente en Championship, Aston Villa n'y arrive pas malgré des moyens colossaux. Recruté pour une douzaine de millions d'euros après sa saison 2015-16 à Bristol, Jonathan claque 19 buts en 35 matchs pour sa première année avec les Villans. Insuffisant pour faire l'ascenseur. L'attaquant ivoirien (5 buts pour 11 sélections) entrouve en Mai 2018 une nouvelle possibilité de toucher à la Premiership. Après une quatrième place de saison régulière, il se dispute le dernier ticket, à Wembley devant 85000 spectateurs, en finale de barrages face à un certain... Floyd Ayité. Fulham, troisième de saison régulière cherche également à remonter et revivre les émotions procurées quelques années auparavant par les Saha ou Berbatov. La finale est tendue mais remportée par les londoniens 0-1. Repoussé sur le banc en Playoffs, notamment par la nouvelle pépite anglaise, Ryan Sessegon, Floyd a disputé 29 matchs pour quatre buts et une passe, loin de son neuf buts-neuf passes de 2016-17. Mais une chose n'a pas changé depuis leur départ de Reims, leur propension à multiplier les blessures. 5 mois d'absence pour Kodjia avec une malléole et une cheville en vrac, 3 mois pour le togolais (problèmes aux tendons et mollet). Alors que Jonathan n'a inscrit qu'un petit but en 19 rencontres, il n'en reste pas moins une valeur marchande : Villa devrait devoir vendre des joueurs dans les semaines à venir, afin de lever des fonds pour se conformer à la réglementation sur le fair-play financier d'après HITC sport http://www.hitc.com/en-gb/2018/05/27/leeds-united-fans-discuss-signing-jonathan-kodjia-or-scott-hogan/, Floyd savoure et peut se préparer sereinement aux grandes joutes de la plus médiatique des ligues nationales. Très apprécié des fans, il a désormais sa chanson dans les tribunes de Craven Cottage https://www.youtube.com/watch?v=vDcyVNjLp9U.

Jonathan Dugarry

Khalid Sekkat - Kawkab Marrakech (Maroc) : Oh le maintien de justesse en Botola pro marocaine pour le valeureux Khalid ! 14è sur seize équipes, le double champion 2006 et 2010 avec le WAC (cela aurait pu inspirer El Kaoutari) fait depuis quatre ans le bonheur du Kawkab avait qui il a encore disputé 22 rencontres sur trente possibles. Auteur de 3 buts dès le début de saison alors qu'il était replacé en défenseur central et 2 passes, le vétéran a fait montre encore une fois de son activité et de son expérience malgré une fin de saison plus compliquée.

Le Sekkateur

Pape Souaré - Crystal Palace (Angleterre) : Le 19 Septembre 2017 est une date que Pape n'oubliera jamais. Son retour sur les terrains en vidéo : https://www.dailymotion.com/video/x61in04. Un an auparavant, il a bien failli perdre la vie dans un terrible accident de voiture comme il le raconte à RMC sport : Je me souviens de l’hélicoptère venant me chercher. Je me souviens de la porte de la voiture sur ma jambe. Je me souviens de l’homme qui est venu me parler et je lui ai dit que je resterai en contact avec lui car il m’a beaucoup aidé avant l’arrivée des secours. Je me souviens du toit coupé de la voiture pour m’en extraire. J’étais très chanceux car c’était un choc tellement fou. J’ai eu ma jambe et ma mâchoire cassées et je n’ai pas pu manger pendant un mois. Son bilan sportif est maigre cette saison avec 155 minutes de jeu mais qu'importe, il se battra pour redevenir un joueur de haut-niveau comme le prouve cet article de Football London repris par Goal.com http://www.goal.com/en-us/news/pape-souare-reflects-on-amazing-season-after-premier-league/v79s3mgqn8791c1g1w4q72ycjJe travaillais toujours dur, et le coach Roy Hodgson pensait que je méritais de venir. Il m'a donné ma chance, et même si ce n'est pas long, je suis heureux. C'est une très belle saison pour moi parce que tout a été remis en question. Tout le monde sait que j'ai eu une grosse blessure, alors je suis très fier d'être de retour sur le terrain.

C'est Brigitte qui va être contente !

Clément Tainmont - KV Mechelen (Belgique) : La carrière belge de Clément a pris un nouveau tournant. Après 120 matchs avec Charleroi pour seize buts et vingt-cinq passes, il signa cet hiver à Malines (transfert à hauteur de 400.000€) pour terminer 16è et dernier de Jupiler Pro League... Non qualifié pour la poule de relégation, sa saison s'est donc arrêtée le 11 Mars sur une descente en Proximus League. Malgré tout, il a déjà assuré ses dirigeants qu'il resterait en L2 locale, son contrat courant jusqu'en Juin 2020. Son seul but avec le KVM : https://www.youtube.com/watch?v=wdz53AA5eII

Sympa le sponsor Emoji ! ;)

Valentin Roberge - Apollon Limassol (Chypre) : Vainqueur de la Coupe de Chypre en 2017, Valentin se qualifia pour le deuxième tour de qualification de l'Europa League. Eliminant les moldaves du Zaria Balti, les ecossais d'Aberdeen puis les danois de Midtjylland, l'Apollon a rejoint la phase de groupe, sans succès face à l'OL, l'Atalanta et Everton. En championnat, Roberge passe à quatre points du titre de champion remporté par l'Apoel Nicosie. Avec 44 matchs et un but c'est une saison pleine pour l'ancien n°4 rémois. Si vous cherchez à en savoir plus sur l'Apollon Limassol, vous ne trouverez pas mieux que cet article de Footballski https://footballski.fr/lapollon-limassol-a-lheure-europeenne !

Odaïr Fortès - North East United (Inde) : Inscrit l'été dernier avec l'UNFP à la recherche d'un club, son essai fût infructueux au Clermont Foot. Son agent, à la recherche de la moindre opportunité lui trouve alors une porte de sortie pour le moins exotique dans le maigre championnat indien peinant à attirer les stars qu'il promettait à son public. Pourquoi ? Parce que celles qui sont venues (Materazzi, Pires...) faire la promotion de l'Indian Super League à son apparition en 2013 n'ont pas réussi à transformer l'essai d'un football limité et artificiel. On ne peut pas dire qu'Oda se soit fait un nom au NorthEast United situé à Guwahati, 800.000 habitants entre le Bhoutan et le Bangladesh. Si je meuble par un petit cours de géographie, c'est que le bilan du requin bleu cap-verdien est de quatre matchs pour une seule titularisation entre le 18 Novembre 2017 et le 25 Janvier 2018, date de sa résiliation de contrat. Deux petits mois pour se rendre à l'évidence. Physiquement cramé par une fracture de la cheville additionnée d'une fissure du péroné dont il ne s'est jamais réelement remis, sa carrière sent la fin... je sais que ces derniers mots ne vous apportent que tristesse alors n'hésitez pas, pleurer ne fait jamais de mal.

sans commentaires...

Atila Turan - Kayserispor (Turquie) : Kayserispor, c'est l'opportunité de ma vie. Après son prêt infructueux du SDR à Kasimpasa pour seulement sept matchs lors de la saison 2014-15, le tout frais international turc (deux sélections pour deux défaites face à la Roumanie et l'Albanie) a réalisé une saison pleine avec un but et deux passes en 28 rencontres pour son retour en Süper Lig. Avec une fin de saison calamiteuse (8 défaites en 9 matchs), le club de la Cappadoce termine dans le ventre mou, neuvième malgré ses stars Gyan et Umüt Bülüt. Plus constant sur le plan individuel, Turan n'en a pas perdu sa frappe de mammouth https://www.youtube.com/watch?v=cRzyH2efoJM. Dans le quotidien populaire turc Milliyet http://www.milliyet.com.tr/atila-turan-kayserispor-kayserispor-2564842-skorerhaber/ il est brièvement interrogé sur son passage rémois : Hubert Fournier m'avait dit que j'allais jouer davantage pour ma deuxième saison, mais il est allé à Lyon. Son successeur (Jean-Luc Vasseur ndlr) a préféré un latéral plus expérimenté (Franck Signorino) que moi. Rappelons tout de même qu'Atila avait refusé de faire partie du groupe rémois à l'hiver 2017 alors que Der Zakarian le faisait beaucoup jouer. Son abandon de poste dixit Jean-Pierre Caillot l'avait privé de fin de saison, puis entrainé son départ en Juillet dernier. Il est temps pour lui de se stabiliser.

Salade, Tomate et International turc !

Ibrahima Baldé - FC Cluj (Roumanie) : Alors qu'il devait (encore) se relancer en allant à Cluj, Ibra a disparu de la circulation dès Février. Pire il n'a pas été titulaire depuis le 21 Octobre 2017. Un bide alors qu'il semblait bien parti avec quatre buts inscrits lors de ses six premières rencontres. Mais qui peut critiquer le choix du coach, Dan Petrescu, légende locale avec ses 95 sélections au compteur. En effet Cluj, et donc Ibrahima par la même occasion sont devenus Champion de Roumanie. Leur coach en partance pour la Chine, remplacé par Iordanescu de l'Astra Giurgiu, il semble que Baldé puisse espérer un retour si l'on en croît le journal roumain ProSport http://www.prosport.ro/fotbal-intern/liga-1/exclusiv-campioana-isi-schimba-antrenorul-udpate-inlocuitorul-lui-petrescu-a-fost-deturnat-de-un-club-din-arabia-saudita-17233716 Les dirigeants des Transylvains veulent ressusciter le Sénégalais pour lequel ils ont dépensé une somme importante (30.000€/mois ndlr), et Iordanescu a assuré que Baldé peut être ramené en équipe première. Mais quand on lit les déclarations de Petrescu au moment de la mise à l'écart du sénégalais, on peut se demander si, comme d'autres, vous l'aurez noté dans cet article, les meilleurs moments de sa carrière ne sont pas derrière lui ! Dans le Quotidien de Cluj http://ziuadecj.realitatea.net/sport/petrescu-e-nemultumit-de-evolutiile-lui-balde-nu-pot-sa-l-folosesc-mai-mult-bursucul-i-a-facut-observatie-si-lui-omrani--166907.html il déclare : Je suis désolé de ne plus pouvoir l'utiliser. En Russie, il était un très bon joueur, mais il a eu un moment où il n'a pas évolué, perdu sa formation. Ça pique ! Mais terminons sur une note positive et ce but https://www.youtube.com/watch?v=9sIgmG-5u5M.

Au putain il va lui faire des oreilles de lapin !

Johny Placide, Wilfried Moimbé - Oldham Athletic (Angleterre) et Marc Collat - Sélection Haïti : Saison cauchemardesque pour Johny et Wilfried avec une descente en... quatrième division anglaise. Pour un petit point, l'ambitieux club de Oldham tombe malgré le recrutement de joueurs estampillés French'touch ! 57 buts encaissés en 42 matchs pour le gardien qui avait impressionné à son arrivée les supporters de la banlieue de Manchester. En effet Johny peut réaliser, à l'image de son passage rémois, des arrêts incroyables https://www.youtube.com/watch?v=yq6cxs_74IM mais aussi avoir des phases suspectes. Capitaine avec Haïti, il vient de disputer un amical à la Bombonera face à l'Argentine et eut "l'honneur" de prendre un triplé de Lionel Messi. Je vous laisse apprécier le plongeon avant même la frappe de la pulga à la 3ème minute https://www.youtube.com/watch?v=RUn8KEBEUd0. Dans une interview réalisée en Mars par le site réunionnais Clicanoo : https://www.clicanoo.re/Sport/Article/2018/03/06/Wilfried-Moimbe-Je-nai-aucun-regret_518364, Moimbé revient sur sa nouvelle vie anglaise : C'est tout le contraire de ce que j'ai pu connaître en France. Que ce soit en Ligue 1 ou en Ligue 2, c'était technique et tactique. Là, on est plus dans le physique, le jeu vers l'avant. Il y a beaucoup de rythme. Je sais que pour certains, c'était un choix assez bizarre. J'étais bien en France mais quand tu ne joues pas pendant six mois, t'es vite oublié. J'ai failli signer à Amiens pour rester en L1. Ça n'a pas pu se faire. J'ai eu des propositions de clubs de L2. Ça ne me gênait pas de redescendre d'un cran, mais il fallait que je me retrouve financièrement. À 29 ans, je m'ouvre au football anglais avec plein de perspectives. Trouveront t-ils preneurs à un étage supérieur à la D4 c'est tout ce qu'on peut leur souhaiter ! Pendant ce temps là, cette vieille mais solide branche de Marc Collat a repris du service depuis Janvier 2018 avec Haïti et fixe déjà les objectifs auprès de Loophaiti.com: Dès mon retour à la tête de la sélection, j’ai eu la volonté de rajeunir l’effectif pour mieux aborder nos objectifs que sont la Ligue des Nations, la Gold Cup et, en toile de fonds, la Coupe du monde de 2022. http://www.loophaiti.com/content/argentine-vs-haiti-marc-collat-livre-ses-impressions-avant-le-match. Et ce n'est pas fini car l'ex-entraîneur champenois dirigera également dans quelques semaines la sélection féminine haïtienne des moins de 20 ans  lors du Mondial organisé en France en Août prochain ! https://haititempo.com/foot-mondial-f-france-2018-marc-collat-donne-les-grandes-lignes-de-la-preparation-de-lequipe-haitienne/

Kossissi Kossassa, quand il faut y aller...

Christopher Glombard - Alki Oroklini (Chypre) : La première expérience à l'étranger de Glombard se déroule donc à Larnaca sur l'île de Chypre. Relégué avec Laval en National, il quitte le club mayennais fin Août et rejoint l'Alki et ses nombreux joueurs francophones comme l'ex-ajaccien Pierazzi. Terminant 11è du championnat, il se maintient en première division de justesse dans la poule de relégation aux dépens de l'Olympiakos Nicosie. 17 matchs en 2018 et une place de titulaire font de son aventure chypriote une réussite qui pourrait n'être que provisoire d'après le site Politis http://politis.com.cy/article/alki-oroklini-ola-refsta-me-loppa-emfanizete-provlimatismenos, la direction du club cherchant un nouvel entraîneur, qui décidera du maintien ou nom des joueurs présents dans l'effectif.

David Ngog - Ross County (Ecosse) : Jouer aux côtés de Pauleta, "El Ninõ" Torres, croiser Luis Suarez, être dirigé par Rafa Benitez peut le rendre fier comme lui dire qu'il est passé à côté d'une sacré carrière. Notre David national, qui nous sauva en terre savoyarde d'une descente en 2015 (ce qu'il ne pût empêcher en 2016) erre de club en club, du Panionios à Ross County. Le bilan ? 16 petits matchs en Grèce pour 3 buts (en voilà deux lors d'un match de Coupe  https://www.youtube.com/watch?v=X7JCi9jWZGY qui résume son maigre bilan) avant de se blesser aux ligaments du genou droit. Enième nouveau départ, en Ecosse cette fois, dans la charmante bourgade de Dingwall au coeur des Highlands. 5000 habitants, lieu supposé de la naissance du Roi Macbeth qui inspira Shakespeare, bref le David veut se reconstruire sereinement. Au site Football365 http://www.football365.fr/ecosse-ross-county-david-ngog-y-a-hauts-bas-garde-de-lambition-exclu365-7423855.html il déclara : c'était une bonne opportunité pour moi de trouver un club, d’être dans un championnat européen et compétitif. Mouais, sa recherche de confiance auprès de son ancien coach à Bolton (viré en Mars) est compréhensible mais sportivement cela tourna à la bérézina, Ross County terminant à l'avant dernière place de la saison régulière avant de s'écrouler en poule de relégation. Bon dernier, c'est la douche écossaise pour lui, inscrivant un but en dix petits bouts de matchs. Poursuivra t-il en Championship pour vivre des déplacements en van au milieu des moutons ?  Ce n’est pas évident, mais j’ambitionne de rester dans ce championnat à l’avenir et de viser même plus haut. Je savais que la situation était compliquée quand j’ai signé, le club était déjà dernier et dans une situation délicate. Je m’y attendais, mais je fais mon travail. Il revient dans cette même interview sur son aventure rémoise : Je retrouvais de bonnes sensations, j’avais marqué des buts importants. Je voulais rester dans la continuité et franchir une étape vers le niveau supérieur. La deuxième saison s’est moins bien passée pour des raisons que je ne connais pas encore aujourd’hui. J’ai été écarté du groupe (par Olivier Guégan ndlr) et je n’ai pas compris pourquoi. Mais ça fait partie du football. Peut-être que ma situation contractuelle ne convenait pas au club. Malgré tout, je retiens cette première année qui était positive. Carpe Diem David, Carpe Diem...

Faites votre légende, tout est dans le regard.

Ce petit tour du monde footballistique à travers nos anciens rémois s'achève. L'an prochain, Diego Rigonato s'ajoutera à cette liste suite à sa signature aux Emirats...

Le blog fêtera le 28 Juin prochain son premier anniversaire ! Avec plus de 400 lecteurs (Merci à vous !) par article en moyenne, je suis très satisfait de cette nouvelle aventure après humeurfoot.over-blog.com. Même si le nombre d'auteurs n'est pas aussi important qu'espéré, je tiens à saluer Jérémy, Hazard51, Valentin, Alexandre et Babass pour leur collaboration ainsi que le forum VDT qui nous relai à l'image de Hugo sur la page facebook Stade de Reims Actu Rouge et Blanc et le forum passion SDR. Je n'oublie pas (et surtout !) l'apport essentiel de Alex, Laurent et Steven qui gèrent au quotidien notre Twitter @A_Laremoise et nos pages "corneralaremoise" sur Facebook et Instagram. Rejoignez-nous pour ne rien manquer de la vie du Stade de Reims... en Ligue 1 ! Bon été et bonne Coupe du Monde !

Thibaut - @OdaïrFortès7Fan

Crédits : Transfertmarkt.fr et Ligue.fr pour leurs précieux contenus statistiques.

Photos : Sites officiels Ross County, Maccabi Tel Aviv, Kaiserslautern, WAC, Aston Villa, Northeast United, FC Cluj, Fulham FC, @Raphael_Gellar, GettyImages, Sporter.ge, USA Today, AMA, Diario UMA, Libération Maroc, Sport.be, Fanatik.com, Manchestereveningnews.co.uk et l'instagram de C.Glombard.