Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AlaRemoise.over-blog.com
AlaRemoise.over-blog.com
Menu
Le petit guide de la Ligue 1 2018-2019.

Le petit guide de la Ligue 1 2018-2019.

A peine le temps de siroter un verre au bord de la plage que cette bonne vieille Ligue 1 est de retour ! Après 2 ans d'absence, le Stade de Reims revient par la grande porte, auréolé du titre de Champion de L2 accompagné de sympathiques records. Mais il faut déjà faire table rase de notre domination sans conteste et repartir de zéro. Si les souvenirs resteront, certains Héros nous ont déjà quitté. Le capitaine Danilson "O'monstro" Da Cruz et son adjoint Julian Jeanvier ont préféré partir pour Nancy et Brentford, des clubs de L2. Bref... Souhaitons également bon vent à Diego aux Emirats, Pefok à Rennes et aux nombreux prêtés dans les divisions inférieures tels Shamal, Vallier, Berthier, Jung et Roche. Que cela leur apporte expérience, temps de jeu et confiance en vue de leur retour dans un an. Du côté des arrivées, que de péripéties... Etre ambitieux, exigeant demande là aussi de l'expérience, de la patience. Espérons que les joueurs recrutés (Doumbia, Fontaine, Konan, Dingomé et le taulier Romao) et ceux qui arriveront seront au niveau espéré par Guion. Place donc à ce guide 2018-2019 de la Ligue 1 !

Amiens SC : Gurtner - Krafth/Gouano/Adenon/ElHajjam - Gnahoré/Monconduit - Otero/Mendoza/Kurzawa - Konaté.

La recrue : Juan Ferney Otero (Estudiantes La Plata). L'attaquant colombien de 23 ans, recruté pour 2M€ devra se défaire de la concurrence de Dompé ou Mendoza pour épauler Konaté sur le front de l'attaque. Pari risqué pour les picards quand on connaît la difficulté de confirmer une deuxième saison dans l'élite.

La perte du mercato : Gaël Kakuta (Rayo Vallecano). 36 matchs, 6 buts et 6 passes. Tout est dit concernant le globe-trotter dont l'apport technique a permis aux amiénois d'assurer leur maintien, beau jeu en prime grâce à la patte du franco-congolais et au travail tactique du coach Pelissier se basant sur l'ancien joueur de Chelsea.

Le Top joueur : Moussa Konaté. Revenu capé d'une Coupe du Monde avec le Sénégal, l'avant-centre a assurer pour sa première saison en L1 après un bon parcours en Suisse. 13 buts plus tard, il devra de nouveau faire montre de son efficacité devant le but pour porter Amiens.

Le pari classement de Thibaut 19. Le jeu prôné par Pelissier d'un côté; la petitesse des ressources financières de l'autre. Comment dit-on "charette" en picard ?

Angers SCO : Butelle - Manceau/Traoré/Thomas/Bamba - Santamaria/Pajot/Mangani - Tait/Bahoken/Fulgini.

La recrue : Vincent Pajot (AS Saint-Etienne). Certes il ne s'est jamais réellement imposé dans le Forez mais un club comme Angers semble taillé pour lui. Sa finesse et son abattage pourraient bien se fondre dans le jeu angevin, parfois rugueux, archaïque mais tellement bien modelé par l'entraîneur. Avec Santamaria et Mangani, Angers repart du bon pied pour une troisième saison en L1.

La perte du mercato : Enzo Crivelli... non je déconne, Karl Toko Ekambi (Villaréal CF) biensûr. Transfert record en terre angevine avec Karl partant en Espagne pour près de 20M€. 17 buts et une saison complète à Angers ont attiré les recruteurs. Bahoken (Strasbourg) et Manzala (Amiens) auront la lourde tâche de le remplacer.

Le boss : Stéphane Moulin. Ecouter ou lire le coach du SCO est toujours un plaisir. Il parle foot même si il doit freîner ses envies de beau jeu. Pièce par pièce, il tente d'entraîner son club vers davantage de technique, recrutant intelligemment , avec le peu de moyens à disposition...

Le pari classement de Thibaut 13. Un cycle de 3 ans en L1, un coach solide, un milieu de terrain renforcé. Mais la perte du buteur Toko Ekambi. L'efficacité angevine perdura t-elle ?

Girondins de Bordeaux : Costil - Gajic/Koundé/Pablo/Poundjé - Plasil/Lerager/Sankharé - Kalu/Braithwaite/Kamano

La recrue : General Americans Capital Partners. Une vente du club à hauteur de 70M€ qui ravie le groupe M6, une promesse d'investissement de 80M€ sur les infrastructures et le sportif qui garantie, sur le papier, un bel avenir à des girondins sans ambitions depuis le départ de Laurent Blanc. Le rêve américain débute... 

La perte du mercato : Malcom (FC Barcelone). Quel feuilleton et surtout quel retournement de situation. D'accord avec la Roma, le technicien brésilien, roi du dribble girondin a fait volte-face comme son club pour signer en Catalogne, plus généreuse avec ses 41M€. Espérons qu'il ne se brûlera pas les ailes, son talent étant immense.

Le boss : Younousse Sankharé. Ok c'est pas le plus talentueux, le plus beau à voir évoluer mais il est toujours là où il faut. Encore 7 buts l'an passé, sa capacité à couvrir un maximum de terrain l'a rendu indispensable aux côtés des frêles Vada, Lerager et du vétéran Plasil.

Le Top joueur : Benoît Costil. Successeur de Cédric Carrasso, il a été le symbole de la saison des girondins. Faiblard dans son but sous Gourvennec avant de redevenir un rempart de premier ordre sous Poyet. Il sera très important pour faire la transition entre la direction actuelle et les nouveaux propriétaires américains qui arriveront cet automne.

Le pari classement de Thibaut 10. Gustavo Poyet tient son groupe à sa main sinon rien de neuf sous le soleil girondin...

SM Caen : Zelazny - Guilbert/Sankoh/Djiku/Mbengue - Fajr/Peeters/Oniangué/Ninga - Bammou/Crivelli

La recrue : Prince Oniangué (Wolverhampton FC). Casimir Ninga plus sexy par ses dribbles ? Crivelli par sa dépense d'énergie compensant sa nullité technique ? non c'est bien le fidèle de Jesus qui apportera à Malherbe sa foi au maintien en Ligue 1 ainsi que son jeu box to box. Il leur faudra au moins ça...

La perte du mercato : Ivan Santini (RSC Anderlecht). Retour en Belgique pour le croate qui avait remporté la coupe en 2016 avec Bruges. Le robuste attaquant aura marqué son passage en Normandie avec 27 buts en 75 matchs ! Remplacé par Bammou (Nantes), Crivelli arrivé d'Angers cet hiver et Tchokounté (Paris FC), il ne seront pas de trop pour tenter de faire oublier le goleador de Zadar.

Le top joueur : Alexander Djiku. Dur dur de trouver un joueur leader avec les départs de Féret, Vercoutre, Da Silva et Santini... Djiku l'est sur le terrain. Supervisé par de nombreux clubs européens, notamment le Sévilla, Caen doit impérativement le bloquer pour espérer solidifier sa défense.

Le pari classement de Thibaut 20. A force de bricoler sur le marché des transferts et ne pas chercher à progresser dans le jeu, Caen se met en danger. L'arrivée de Mercadal tombe t-elle à pic ?

Dijon SCO : Runarsson - Alphonse/Lautoa/Yambéré/Rosier - Amalfitano/Gourcuff/Abeid - Saïd/Kwon/Sliti

La recrue : Yoann Gourcuff (Stade Rennais). Olivier Dall'Oglio, le gourou bourguignon voulait un top joueur technique au milieu. Il l'a eu en convaincant le fragile mais élégant Gourcuff. Après l'échec Marvin Martin il y a deux ans, le pari breton est grand ! Mais Dijon ne risque rien en associant de véritables joueurs de ballons comme lui, Sliti, Amalfitano ou encore le coréen Kwon.

La découverte : Runar Runarsson (FC Nordsjaelland)Ou quand les parents s'emmerdent pas à trouver un prénom... Le mondialiste islandais de 23 ans débarque de la ligue danoise pour suivre les pas de ces collègues nordiques comme Isaksson, Johnsson ou Lössl en Ligue 1.

Le Top joueur : Naïm Sliti. Le franco-tunisien, mondialiste lui aussi, représente le jeu prôné par Dall'Oglio. Tranféré définitivement de Lille suite à un prêt fructueux (7 buts, 6 passes), le technicien va pouvoir développer encore plus de jeu avec l'arrivée de Gourcuff. Avec en sus, Tavarès en pointe, Jeannot ou encore Saïd, l'armada offensive dijonnaise va dégoûter de nombreux défenseurs adverses.

Le pari classement de Thibaut 12. Tout les coachs recherchent le fameux équilibre... le coach dijonnais un tout petit peu moins. Dijon continuera t-il son spectacle à domicile ou sera submergé par ses faiblesses défensives ? La balance devrait rester positive et un maintien pépouze être assuré.

EA Guingamp : Johnssön - Ikoko/Kerbrat/EboaEboa/Tabanou - Deaux/Phiri/Blas - Ngbakoto/Thuram/Roux

La recrue : Nolan Roux (FC Metz). Pisté par de nombreux clubs, Roux pose ses valises chez les irrésistibles bretons. Ambiance garantie et envie de confirmer. Aux côtés de Thuram et après le départ de Briand chez les Girondins, Roux doit être le fer de lance de l'en avant 2018-19.

La perte du mercato : Clément Grenier (Stade Rennais). A peine arrivé au mercato d'hiver, qu'il part chez le voisin rennais. L'Europa Ligue, un contrat revalorisé et de meilleurs joueurs à faire briller autour de lui auront eu raison de son aventure guingampaise. Sa qualité de passe et de frappe devraient vite faire oublier Yoann Gourcuff...

Le Top joueur : Marcus Thuram. Le fils de Lilian progresse petit à petit. Pas encore tueur, son gabarit imposant (1,91m) déménage. Quand il aura trouvé le mojo du buteur il sera très difficile à stopper.

Le pari classement de Thibaut 16. Saison de transition pour les hommes de Kombouaré. L'effectif vieilli, Grenier parti ... ça fait beaucoup mais avec une ferveur populaire et quelques valeurs sûres comme Deaux ou Johnsson dans les buts, le maintien sera dans les cordes.

Lille OSC : Maignan - Celik/Soumaoro/Fonte/Touré - Xeka/T.Mendes - Pépé/Benzia/Bamba - Mothiba

La recrue : Loïc Rémy (UD Las Palmas). Des blessures, parfois la tête ailleurs, l'international français n'en reste pas moins une valeur sûre devant le but. Son retour en France est une bonne chose. Avaleur d'espaces transformé en pur 9 au fil des ans, il apportera son expérience et son talent à un LOSC qui en manquait cruellement l'an dernier.

Le boss : José Fonte. Après avoir rempli son compte en banque au Dalian Yifang FC (Chine), le champion d'Europe 2016 est de retour sur le vieux continent pour remplacer Amadou parti au Sevilla. Son manque de mobilité sera compensé par son placement et son expérience.

Le Top joueur : Nicolas Pepe. Après des débuts difficiles sous Bielsa, l'ancien angevin a su se réveiller au bon moment pour maintenir le Losc, fort de ses 13 buts. Rapide, technique et décisif, il est la pièce maîtresse de l'attaque nordiste... et le garder serait une belle opération pour les dogues.

Le pari classement de Thibaut 9. Christophe Galtier a décidé de rester et c'est une bonne chose pour un club qui a besoin de calme, de stabilité après l'échec Bielsa et les alertes financières entourant Gérard Lopez, le propriétaire. Un top 10 sera une première pierre au projet, qui s'entoure enfin de joueurs expérimentés.

Olympique Lyonnais : Lopes - Dubois/Marcelo/Morel/Mendy - Tousart/Ndombélé/Aouar - Fékir - Traoré/Memphis.

La recrue : Nabil Fékir. Jackpot sportif pour l'OL qui conserve son capitaine Champion du Monde alors que tout était prêt pour le voir se diriger à Liverpool. Jusqu'à ce que ses pépins au genou l'ai rattrapé à la visite médicale (Coucou Yusupha Njie !). Son énorme saison à l'OL et son rôle de joker en bleu doivent lui permettre de porter les Gones au plus près d'un Monaco chamboulé et d'un PSG qui ne sera pas à 100% avant Septembre.

Le boss : Jean-Michel Aulas. En plus d'être le boss de l'OL il est aussi celui du foot français plaçant ses mais à la FFF et à la DTN. Ses frasques ridicules sur twitter n'enlève en rien ses qualités de patron de l'entreprise OL qui avec son "Wifi" Stadium commence à récolter les fruits de son travail de batisseur.

Le Top joueur : Memphis. Génésio n'est peut-être pas le meilleur coach de la planète mais son travail tactique de fin de saison faisant briller Memphis, Fekir et Traoré devant était un régal. Déchargé des tâches défensives, Memphis (19 buts) est sur la route du très haut niveau par ses dribbles incroyables, sa frappe lourde comme mes vannes et sa, nouveauté pour le réputé soliste, qualité de passe (9).

Le pari classement de Thibaut 2. Un effectif stable, un coach qui s'est réinventé tactiquement, des attaquants (n'oublions pas Mariano) qui ont cumulé 73 réalisations en 2017-18, des jeunes comme Aouar, Mendy ou Ndombélé en voie d'explosion, rien ne semble pouvoir arrêter Lyon... sauf l'ogre parisien. Et si ?...

Olympique de Marseille : Mandanda - Sakaï/Rami/CaletaCar/Amavi - L.Gustavo/Sanson - Thauvin/Payet/Ocampos - Mitroglou.

La recrue : Duje Caleta-Car (RB Salzbourg). Après avoir tout remporté en Autriche, le vice-champion du monde croate débarque chez les Phocéens. Impressionnant lors du parcours du RBS jusqu'en demi de la Ligue Europa, le défenseur de 21 ans tapa dans l'oeil des recruteurs olympiens par sa solidité et sa qualité de relance. L'avenir lui appartient.

Le boss : Luiz Gustavo. Quelle saison pour l'ancien bavarois, du dépannage en défense centrale en fin de saison à son volume de jeu au milieu. Premier à presser, à tacler, à orienter et même à terminer les actions (5 buts). Indispensable !

Le Top joueur : Florian Thauvin. A la recherche d'un buteur (Balotelli signera t-il ?), de la meilleure forme d'un Mitroglou arrivé blessé et d'un Germain vaillant mais limité, l'OM a pu se reposer sur un énorme Thauvin (22 buts, 11 passes), lui valant le dernier strapontin pour le mondial. Il aura à coeur de confirmer en L1 pour, cette fois, décrocher un ticket pour la Ligue des Champions.

Le pari classement de Thibaut 3. Un effectif stable, un projet se mettant en place, des champions du monde (Thauvin, Mandanda et Rami), des jeunes talentueux (Kamara, Sarr, Sanson) doivent permettre à l'OM de terminer sur le podium même en cas de beau parcours européen.

AS Monaco : Subasic - Sidibé/Glik/Jemerson/Barreca - Golovin/Ahoulou/Tielemans/Lopes - Jovetic/Falcao.

La recrue : Aleksandr Golovine (CSKA Moscou). Pour remplacer Lemar dans l'organisation du jeu, il fallait une star, ou plutôt un tsar. D'une élégance rare ballon au pied, l'ex milieu offensif du CSKA avait éliminé l'OL a lui seul en Europa Ligue. Les propriétaires russes de l'ASM ont réussi à faire la nique à leur compatriote Abramovitch sur le dossier. Enorme coup !

La perte du mercato : Fabinho (Liverpool FC). Plus de 230 matchs en rouge et blanc pour le latéral droit devenu milieu sous les ordres de Jardim. Sa transformation tactique est une énorme réussite sans oublier sa qualité clinique sur pénalty. A 25 ans, Liverpool doit lui offrir le graal, s'installer en équipe du Brésil alors que Tite ne l'a pas sélectionné pour la Russie.

Le Top joueur : Radamel Falcao. El Tigre a enfin pu goûter à la joie de participer à une Coupe du Monde. Le cafetero, 50 buts en 75 matchs de L1, va devoir composer avec une équipe encore chamboulée par les départs (Fabinho, Lemar, Moutinho) mais aussi espérer une explosion des Baldé, Tielemans ou Mboula pour continuer à rayonner en L1 et faire mieux que l'an passé en C1.

Le pari classement de Thibaut 4. Pendant que l'OL et l'OM se stabilisent, l'ASM continue sa politique de vente à haute valeure ajoutée. C'est un choix... mais du moment que Jardim est là, tout est possible avec le valeureux portugais.

Montpellier HSC : Lecomte - Aguilar/Congré/Hilton/P.Mendes/Cozza - Lasne/Skhiri/Mollet - Dolly/Delort/Sio

La recrue : Andy Delort (p. Toulouse FC). Un talent gâché par un caractère parfois trop fort. L'ancien buteur de Caen change encore de club pour tenter de transformer cette rage négative en grinta apportant aux hommes de Laurent Nicollin, Der Zakarian en tête, une nouvelle solution offensive aux côtés du régulier Sio et de la brebis bondissante, Dolly.

Le perte du mercato : Jerôme Roussillon (Wolfsburg). Seulement 22 matchs mais avec ses 3 buts, 3 passes, le latéral gauche dans une défense à 5 s'est éclaté l'an dernier. Avant une sale blessure au pied qui contrecarra la fin de saison de son équipe, il n'en a pas moins tapé dans l'oeil de nombreux clubs. Direction la Bundesliga !

Le boss : Vitorino Hilton. Avec la descente de l'Estac de Benjamin Nivet, Hilton redevient le vétéran du championnat. A bientôt 41 ans, il reste sur une saison à 27 matchs permettant de tenir la baraque du système vérouillé de MDZ, deuxième défense en 2017-18.

Le pari classement de Thibaut 14. Une équipe taillé dans l'exprit pour MDZ. Le côté familial et besogneux a été édulcoré par quelques recrues de qualité comme Mollet (Metz) mais se heutera à la montée en gamme d'une L1 de plus en plus ambitieuse.

FC Nantes : Tatarusanu - Kwateng/Miazga/D.Carlos/L.Lima - Girotto/Lucas/Rongier- Waris/Sala/Boschilia

La recrue : Miguel Cardoso (coach Rio Ave FC). La mode des coachs portugais n'est pas prête de s'arrêter. Le Président Kita l'a bien compris après le passage de Sergio Conceiçao. Des idées de jeu, une gestion de groupe à l'affect mais basé sur l'investissement au quotidien pour produire en match un jeu identifiable. voilà l'objectif du diplômé universitaire en sciences du sport qui pourrait être la révélation des entraineurs cuvée 2018-19.

La perte du mercato : Léo Dubois (Olympique Lyonnais). Perdre son capitaine n'est pas un cadeau mais un cycle se terminait. Direction le Rhône pour Dubois qui cherchera à gagner sa place face à Tête et Rafael sur le flanc droit. Défenseur sérieux, il développe sa fibre offensive saison après saison et la forte concurrence ne lui fera pas peur.

La découverte : Lucas Evangelista (Udinese Calcio). Priorité de Cardoso au milieu après l'avoir cotoyé dans la Liga NOS, l'ex d'Estoril cherchera a se poser après une expérience ratée à l'Udinese. Son volume de jeu et sa technique devrait brésilianiser un peu plus la Beaujoire aux côtés des Diego Carlos, Lucas Lima, Girotto et du néo canari Fabio, frère du lyonnais Rafael.

Le pari classement de Thibaut 7. De l'ambition 60M€ de budget, un coach valorisant le beau jeu, la vente miraculeuse de Bammou à Caen, tout s'annonce pour le mieux si ce n'est l'énième conflit Kita-supporters avec un projet décrié de nouveau stade.

OGC Nice : Benitez - Jallet/Dante/Herelle/Boscagli - Danilo/Cyprien/LeesMelou - StMaximin/Balotelli/Srarfi

La recrue : Danilo (SC Braga). Le tour d'Europe du brésilien continue. Après la Belgique (Standard), l'Espagne (Valence) et le Portugal (Benfica et Braga), le voilà niçois pour environ 10M€. Milieu de terrain, Danilo Barbosa aura la lourde tâche de remplacer l'ivoirien Séri. Aux côtés de Cyprien il devra réguler le jeu rouge et noir.

La perte du mercato : Jean-Michael Séri (Fulham FC). A deux doigts du barça à l'intersaison 2017, le voilà pour 30M€ chez le promu londonien de Fulham accompagné de son compère Le Marchand. Le petit ivoirien par la taille espère montrer son grand talent en PremierLeague, à l'image de sa sublime saison 2016-17 (7 buts, 10 passes).

Le boss : Dante. Après une fin d'année 2017 piteuse avec des boulettes à la pelle avec son gardien Cardinale, la deuxième partie de sa saison fût bien plus satisfaisante. Son jeu long régale toujours malgré sa charette défensive. Mais son expérience et sa salle des trophées en font un capitaine légitime et respecté.

Le pari classement de Thibaut 8. Pas d'Europa Ligue cette saison, Vieira pour remplacer le sympathique Lucien Favre, un dossier Balotelli qui s'éternise sans oublier la perte de Séri et Pléa. Sur le papier, beaucoup de questionnement mais la direction du club est ambitieuse et saura donner au grand Pat' une équipe compétitive.

Nîmes Olympique : Bernardoni - Alakouch/Landre/Briançon/Miguel - Thioub/Diallo/Savanier/Bouanga - Bozok/Alioui

La recrue : Denis Bouanga (FC Lorient). L'ailier franco-gabonais progresse même si il n'a pu empêcher le naufrage lorientais. Transféré en L1, le néo crocodile y fera jouer ses dribbles et son jeu en profondeur pour déséquilibrer les défenses adverses. Avec Bozok et Alioui, les soucis gardois ne devraient pas venir de la ligne d'attaque.

Le boss : Fethi Harek. Resigné pour encadrer le groupe, le valeureux Harek ne se fait guère d'illusions pour son temps de jeu. Lybohy (Paris FC), Miguel (Tours) et Landre (Genoa) recrutés pourront s'inspirer du capitaine de route gardois.

Le Top joueur : Umüt Bozok. 24 buts pour le meilleur buteur de L2 qu'il survola par ses qualités techniques au dessus de la moyenne. Dans un style Fékirien fait de petits appuis et d'une grosse frappe, Bozok est loin d'être un clown quand il faut conclure. Le garder aux Costières est un petit miracle qui pourrait faire la différence en vue du maintien.

Le pari classement de Thibaut 18. Un recrutement qui sent bon la L2, un jeu tourné vers l'avant qui avait ravi les observateurs, seule la dimension de la L1 pourrait rattraper les rookies nîmois. Et quand la spirale devient infernale, difficile de retourner la situation...

Paris SG : Buffon - Meunier/Marquinhos/T.Silva/Kimpembé/Kurzawa - Verratti/Rabiot - Mbappe/Cavani/Neymar.

La recrue : Gianluigi Buffon (Juventus Turin). La légende débarque en Ligue 1. Multi-titré, gentleman, il sera l'une des attractions du championnat et doit faire l'unanimité contrairement à Aréola et Trapp. La belle quarantaine le rattrapera t-il ou sa classe deviendra t-elle contagieuse jusqu'à imprégner la star Neymar ?

La perte du mercato : Thiago Motta. Le patron du vestiaire prend sa retraite de joueur pour immédiatement devenir coach des jeunes titi parisiens. Gueulard, antipathique, arrogant mais tellement précieux dans son rôle de garce à la soyeuse qualité technique. Verratti devient orphelin de son modèle, au petit hibou, désormais, de dépasser le maître.

Le boss : Neymar. C'est LA grande star de la L1. Mais ses plongeons sont en train de nuire à son image de technicien hors pair après une coupe du monde ridicule niveau attitude. Des coups il en prend énormément, si il distribue davantage la balle en développant son jeu avec Mbappe et son ami Cavani, alors il pourra rêver de porter le PSG sur le toit de l'Europe.

Le Top joueur : Kylian Mbappe. Les records sont fait pour être battus... les temps de passages du nouveau n°7 parisien, 20 ans en Décembre affolent les compteurs. Sa Coupe du Monde énorme va lui donner davantage de responsabilité aux côtés de Neymar. Les stats il les a, à lui de nous surprendre encore et toujours.

Le pari classement de Thibaut 1. 90% des titulaires étaient au mondial, le retour, qui plus est avec un nouveau coach aux principes tactiques très élaborés, pourrait s'avérer difficile. Mais les hommes de Tuchel semblent avoir une marge suffisante pour régner une année de plus.

Stade de Reims : Mendy - Métanire/Abdelhamid/Fontaine/Konan - Romao/Chavalerin - Oudin/Martin/Doumbia - Chavarria.

La recrue : Ghislain Konan (Vitoria Guimaraes). Un latéral, un vrai ! Capable de répéter les courses défensives comme offensives, il remplacera parfaitement Youssouf Koné. Son activité et sa qualité de centre doivent devenir une arme pour les rouge et blanc... dans l'attente d'un ailier complémentaire pour faire rayonner le flanc gauche.

La perte du mercato : Diego Rigonato (Al Dhafra). 34 matchs, 9 buts, 13 passes pour le renaissant brésilien qui a su se mettre en valeur dans sa dernière saison rémoise. Son remplaçant aura du boulot pour le suppléer par sa générosité et cette frappe foudroyante à la Hyuga Kojiro.

Le boss : Yunis Abdelhamid. Dany et son compère Jeanvier partis, il est le dernier taulier défensif du club. Il devra apposer sa patte de leader pour encadrer une équipe jeune et fougueuse. Avec Martin, Romao et Chavarria il sera l'un des relais de Guion.

Le Top joueur : Pablo Chavarria. Replacé en pointe en 2018, il a bouffé adversaire après adversaire par ses courses, ses déviations et la diversité de son jeu. Reste que Pefok, son alter-ego offensif est en terre bretonne et que son remplaçant se fait toujours désirer. Le ticket Martin-Pablito sera t-il gagnant dès le début de saison ? ou un retour du 4-4-2 avec l'arrivée de Suk ?

Le pari classement de Thibaut 15. Un mercato ambitieux mais pas récompensé, une dynamique du champion en titre contre-balancée par la perte de leaders, la tâche s'annonce compliquée si la Guion' touch ne fait plus effet. La gestion des temps faibles de la saison sera primordiale.

Stade Rennais : Koubek - Traoré/Bensebaini/DaSilva/Baal - Bourigeaud/André/Grenier - Sarr/Sakho/Hunou

La recrue : Jordy Pefok (Stade de Reims). Objectif Top 5 pour le Stade Rennais ! Après Sarr voire Sakho en 2017, ce sont les Grenier (Guingamp), Johanssön (AEK), Da Silva (Caen) et donc Pefok qui arrivent en 2018, la seule perte notable étant Gnagnon en défense. Avec 17 buts et 6 passes, le buteur rémois va devoir faire son trou mais bénéficiera d'un temps de jeu conséquent, les bretons jouant la Ligue Europa cette saison.

Le boss : Olivier Létang. Avant son arrivée, rien ne marchait. L'incompétence de ses prédecesseurs a été effacée par l'expérience de l'ex directeur sportif de Reims et du PSG. Ambitieux, confiant l'équipe à Lamouchi, il forme avec l'ancien marseillais un duo performant, qui a su tranquiliser une équipe en manque de repaires jusque là.

Le Top joueur : Ismaïla Sarr. Recruté à prix d'or à Metz en 2017, la pépite sénégalaise détonne par sa vitesse. Malgré une saison tronquée par des blessures dûes aux tacles assassins de ses adversaires, il pourrait bien être le successeur de Mbappe au titre de meilleur espoir de L1.

Le pari classement de Thibaut 6. Un club serein de sa direction aux joueurs, de l'ambition, un public plus fervent qu'on ne le croît et la régalade de la Ligue Europa. Avec un groupe homogène, Rennes devrait se montrer de nouveau compétitif.

AS Saint-Etienne : Ruffier - Debuchy/Perrin/Subotic/Kolodziejczak - Mvila/Diousse/Selnaes - Hamouma/Béric/Khazri

La recrue : Whabi Khazri (Sunderland AFC). Le capitaine tunisien, après une grosse saison rennaise rejoint le Forez. Technique, il est un vrai beau joueur de L1 qui devrait ravir le chaudron.

La perte du mercato : Jonathan Bamba (AS Saint-Etienne). La révélation stéphanoise 2018 n'a jamais répondu à l'offre de prolongation de sa direction. Un contrat longue durée et une prime à la signature le dirige vers le LOSC où il tentera d'apporter son jeu de percussion et ses stats (7buts, 8passes).

Le Top joueur : Stéphane Ruffier. Le patron de cette équipe. Quand il va, Sainté va. Exceptionnel depuis l'arrivée de Gasset, il rassure, constituant un trio défensif de haut niveau avec Perrin et Subotic.

Le pari classement de Thibaut 5. La Gasset' touch qui convainc les Mvila ou Debuchy de rester, une saison sans Europe, l'ASSE devrait vivre une saison dans le haut de tableau et sans se faire peur cette fois.

RC Strasbourg : Sels - Lala/Mitrovic/Koné/Martinez - Sacko/Martin/Sissoko/Thomasson/Liénard - DaCosta

La recrue : Matz Sels (Newcastle United). Le gardien belge 2016, champion avec La Gantoise arrive en provenance de Newcastle où son expérience fût moins concluante. Relancé en prêt à Anderlecht l'an passé, il débarque pour 4M€ à la Meinau !

La perte du mercato : Jean-Eudes Aholou (AS Monaco). Boss du milieu alsacien, remplacé par le jeune Sissoko (Brest), ses qualités de défensif-relayeur marathonien ont séduits l'ASM et manqueront au RCSA.

Le Top joueur : Dimitri Liénard. Un pied gauche magique à l'image de son coup franc victorieux face à l'OL assurant le maintien. Au club depuis l'enfer des ligues inférieures à la L1, il est le symbole de la renaissance strasbourgeoise.

Le pari classement de Thibaut 17. Le club cherche à grandir, fait des coups (Sels) et est le coup de coeur public 2018. Reste que l'effectif reste fragile pour une seconde saison dans l'élite.

Toulouse FC : Reynet - Amian/Fortès/Jullien/Moubandjé - Dossevi/Cahuzac/Bostock/Jean - Gradel - L.Iseka

La recrue : John Bostock (Bursaspor). Le recrutement ambitieux des toulousains avec Reynet (Dijon), Mubele (Rennes)... est à souligner. Encore faudra t-il que cela soit concluant sur le pré. Comme pour Bostock, énorme avec Lens il y a deux ans, en mode fantôme en Turquie. Physique, technique, il sera une arme à longue distance pour remplacer Imbula.

Le boss : Alain Casanova. Il est de retour ! Coach du Téfécé 2008 à 2015, il doit devenir l'Homme fort d'un projet ayant pour but un maintien tranquille. Avec les moyens aloués, il a cette fois une équipe pour bien faire.

Le Top joueur : Max-Alain Gradel (AFC Bournemouth). Sans lui, le TFC serait probablement en L2. Décisif, il a été promu capitaine. Son talent devra embarquer les nouveaux, Iseka (Anderlecht), Dossevi (Metz) et autre Garcia (City) pour performer dans la surface adverse.

Le pari classement de Thibaut 11. Un recrutement cohérent, le retour de Casanova, tout est fait pour éviter de nouveau les barrages. Reste que défensivement, la perte de Diop devrait fragiliser encore davantage le TFC.

Les transferts : https://www.lfp.fr/ligue1/transferts/ete

Le calendrier L1 : http://backoffice.lfp.fr/uploads/fichiers/CALENDRIER-L1C-2018-2019.pdf

Bonne saison 2018-2019 à toutes et à tous ! N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter (en bas de page) :)

Thibaut - @OdaïrFortès7Fan

Le petit guide de la Ligue 1 2018-2019.