Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AlaRemoise.over-blog.com
AlaRemoise.over-blog.com
Menu
SDR : S'ennuyer pour la bonne cause ?

SDR : S'ennuyer pour la bonne cause ?

Et voilà un point de plus dans l'escarcelle rémoise ! Sans oublier un 4ème clean sheet, record de L1 en cours... un kif. Au delà d'une ironie éculée, on avance petitement mais avec une base ultra solide. Certes Dijon n'a même pas cherché à attaquer, Nantes était maladroit mais l'intégration du duo belge Björn Engels - Thomas Foket est obligatoirement facilitée par des résultats défensifs te permettant de voir venir. Le problème est qu'il y a un MAIS, et un "mais" récurrent depuis le début de saison.

Les victoires, les fameux 3 pts occultent souvent notre perception d'un match, d'un championnat. Quand on gagne, surtout lorsque l'on est un promu, on ferme les yeux sur la manière, sur ce qui t'a permis de l'emporter. Marquer sur coups de pieds arrêtés pourquoi pas mais le comment tu as réussi à te procurer ce CPA m'intéresse aussi. Cette idée vient d'un staff qui dicte des tactiques. Guion l'an passé n'avait qu'un mot à la bouche pour qualifier son jeu, la bonne gestion de la "transition". Aujourd'hui, et pour résumé peut être de manière caricaturale (dans toute caricature il y a selon moi une part de vérité), le Stade de Reims crame ses joueurs en cherchant la perfection défensive. Le choc du 4-1 amiénois, rappel d'un match de préparation contre Guingamp où ça avait craqué de toutes parts, a fait tilt dans la tête du coach champenois.

La Ligue 1 est un dur apprentissage. Quand tu combines la déroute picarde à la frustration Der Zakarienne tu te dois te réagir, et Guion l'a fait en proposant un bloc de 10 joueurs. Après tout cela avait fonctionner par séquences à Nice et contre Lyon. De plus, il fallait intégrer les nouveaux (trois des quatre défenseurs ont évolués par rapport à la saison passée), et le fameux état d'esprit collectif a été priorisé par une cohésion défensive à toute épreuve.

Reims a, pour ma part, réussi son mercato. Ambitieux, il a augmenté son niveau technique mais ne sait pas encore comment s'en servir. Le seul hic se trouve peut être au milieu où Dingome en phase de reprise aura son importance, captain Martin limité physiquement, Cafaro manquant d'expérience. Mais à force de vouloir bien défendre, ne perdons nous pas toute capacité offensive ?

Je m'explique. Foket semble avoir pour consigne de ne pas monter alors qu'à La Gantoise, sa force de frappe était sa capacité à répéter les centres. Attendons encore pour juger mais quand on voit ce que devient Rémi Oudin, la question du bridage se pose. Que l'on me comprenne bien, Oudin a beaucoup de qualités, il est élégant ballon au pied, a une belle frappe, bref c'est un joueur différent au sein des dribbleurs (Ojo-Doumbia) ou solides (Chavarria-Suk) attaquants rémois. Son utilisation faux pied en 4-4-2 à partir de l'hiver dernier avait apporté énormément mais là il est cantonné à défendre, à se cramer jusqu'à ne plus quoi savoir faire quand il récupère enfin le ballon en situation favorable, là où il s'exprime le mieux, dans les vingt derniers mètres adverses. Cela m'a sauté aux yeux à la sortie de l'intermittent du spectacle Doumbia. Konan s'est enfin libéré mais au lieu de combiner, dès que l'ivoirien passait la ligne médiane, Rémi restait en couverture... c'est donc ça la Guion touch' 2018-19 ?

Le foot se joue sur des détails, sur le fait de ne pas faire de faute qui te coûte un but mais quand tu ne provoques même pas la faute adverse comment éviter le 0-0 ? Les coups de pieds arrêtés avaient apportés leur lot de but l'an passé mais on a encore du mal à trouver nos tours Yunis, Engels ou Suk. A tiens parlons du sud-coréen. A chaque entrée il montre de belles choses balles au pied mais, cramoisies que nous sommes nous multiplions les parpaings alors que ce dernier est déjà esseulé. Le duo Chavarria-Suk est alléchant en 4-4-2. Sécuriser ce système pour éviter le 4-2-4 avec un Ojo à gauche et Foket à droite (ce qui permettrait le retour de Métanire) peut être une alternative crédible à un 4-2-3-1 sans idées et avec trop peu d'options à la récupération de la balle. Cette fatigue accumulée à défendre limite nos capacités techniques (Martin a besoin d'avoir le jeu devant lui), preuve en est, les 72% de passes réussies contre Dijon, trop peu pour avoir un jeu régulé, posé et organisé.

Bref il ne faut pas tout de suite s'alarmer mais s'interroger est logique. Guion a choisi de bâtir les fondations d'un maintien. Il ne fait pas les choix les plus judicieux (sortir Ojo qui montait en puissance contre Dijon) tout en étant malchanceux (Montpellier qui marque au moment où il passe dans un faux 4-4-2 avec Cafaro à droite) alors laissons lui le temps d'améliorer son jeu offensif, sa fameuse transition à la récupération de la balle, là où nous martyrisions nos adversaires l'an dernier. Rome ne s'est pas bâtie en un jour, le Stade de Reims apprend, engrange des points mais devra répondre par davantage de jeu, juste ce zeste de folie retenu pour le moment. Cela viendra, tôt ou tard comme dirait Thomas Meunier. Après tout un clean sheet au Parc, on signe non ?

Thibaut - @OdaïrFortès7Fan

SDR : S'ennuyer pour la bonne cause ?