Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AlaRemoise.over-blog.com
AlaRemoise.over-blog.com
Menu
Le bilan de Jérémy

Le bilan de Jérémy

Décembre touche à sa fin. Les huitres et le champagne n’attendent plus qu’à être mis au frais. Ensuite le chapon mijotera dans la cocotte et mes chaussettes se rempliront de cadeaux hors de prix… Précédant ces jours festifs, hier soir la ligue1 a tiré le rideau sur la première moitié du championnat. Donc, autant dire que l’heure du premier bilan a sonné.

Nul doute qu’@Odairfortes7fan va nous concocter un bilan précis et détaillé des performances de chaque joueur rémois sur les 19 premiers matches donc je me contenterai d’évoquer de façon plus globale la performance de nos chouchous.

 

Avec sa jolie place de neuvième, il faudrait être difficile pour ne pas être satisfait du parcours du Stade sur ce début de saison 2018-2019. Néanmoins le classement est en trompe l’œil puisque toutes les équipes n’en sont pas à 19 matches. Malgré ça, le SDR semble en très bonne voie pour réaliser l’objectif prioritaire demandé par le Président Caillot à David Guion : je parle du fameux "maintien confortable". Coach inexpérimenté en Ligue 1 mais pouvant se targuer du titre de meilleur entraineur de Ligue 2 l’an dernier, Guion, toujours entouré de Dumont et Raymond, sans oublier Bessière à la préparation physique, confirme pour le moment au plus haut niveau ses qualités de coach. Il a su construire une équipe compétitive en Ligue1 et il devrait nous éviter des sueurs froides et des nuits agitées en mai 2019. Mais ne nous voilons pas la face, la réussite de Guion, entraineur venu au Stade gratuitement, signifie une probabilité à la hausse de départ anticipé. S’il confirme une deuxième saison de Ligue 1 de bon niveau, il faudra penser à ouvrir les paris pour savoir quand Guion nous fera une Fournier. Surtout quand on voit les perf actuelles de Génésio, Henry ou Garcia… Mais nous n’en sommes pas là.

 

Avant ce futur éloigné, permettez-moi de gratter un peu plus et de voir ce qu’il y a sous le paquet cadeau plaqué or de cette 9ème place que Guion nous offre.

Guion a construit une équipe qui n’a encaissé que 18 buts en 19 matches. Elle en a encaissé 2 à domicile pour la première fois hier. L’équipe n’a aussi marqué que 15 buts durant la même période. La performance du trio technique dirigé par Guion est clairement d’avoir su reconstruire en un été une arrière garde hermétique puisque du quintet Mendy, Métanire, Jeanvier, Abdelhamid, Koné (puis Bouhours ou Kamara ou Disasi) qui avait permis la montée, seuls Edou et Yunis ont survécu à la purge estivale. Les nouveaux venus Foket, Engels et Konan ont, aux yeux de Guion, trouvé rapidement leur place de titulaire dans la défense et ils apportent suffisamment satisfaction puisque le Stade n’a perdu que 5 de ses 19 premiers matches. En ajoutant Romao et en conservant Chavalerin devant la défense, Guion a définitivement cherché en bon père de famille à verrouiller le coffre à Doudou du mieux possible.

Les 9 clean sheets du Stade en 19 matches sont définitivement là pour valider les choix stratégiques de Guion. Cependant, cette solidité défensive n’est pas le fruit du hasard et surtout elle n’est pas venue gratuitement. "L’argent n’est pas un sujet tabou au Stade de Reims" dit souvent le Président Caillot. C’est, disons, juste un sujet que l’on n’aborde pas… Selon les seuls chiffres accessibles sur le net, Konan aurait couté 4M€ (et il les vaut bien, c’est une vraie bonne pioche), Foket 3,5 et Engels, en prêt façon Mbappé, permettra au Stade de commencer le mercato de l’été prochain avec un déficit obligatoire de plusieurs millions. Déficit que les droits télé permettront probablement d’éponger rapidement. A l’inverse, Fontaine et Romao ont rejoint le Stade gratuitement mais depuis l’entrée d’Engels mi-septembre, le premier fait doublure et sert surtout de représentant du Stade dans l’Océan Indien aux côtés de Métanire à qui la sélection sous les tropiques aurait donné des envies d’ailleurs. Pour en finir avec le poste de latéral droit, il est intéressant de constater qu’outre le nombre de millions dépensés pour Foket, 3,5 est aussi la note moyenne attribuée au joueur par l’Equipe… Et il a signé pour 4 ans !

 

Et nous, simples spectateurs, quel prix devons-nous payer pour cette solidité défensive ? Sous prétexte de la nécessité à avoir une défense solide et du choix de tout miser sur cette défense, le spectacle proposé par le Stade à Delaune (et hors Delaune) est le plus souvent d’une tristesse absolue. Alors que la saison dernière était encourageante, cette saison, on a trop souvent l’impression de revivre les pires heures du système Der Zakarian. Le Stade systématiquement refuse de faire le jeu et laisse la possession à son adversaire. Contre Monaco, l’avant dernier du championnat, la possession de balle du Stade a été de 33%. Elle a été de 47% contre Guingamp, le dernier ! Privé pour une saison supplémentaire d’un milieu offensif de haut niveau, le Stade se contente de jouer le contre et de profiter des erreurs des ses adversaires. Alors que le Président Caillot prétend que le foot est un spectacle et qu’il déplore la faible affluence à Delaune tout comme l’absence d’élan populaire derrière le Stade, il a laissé construire une équipe qui nous gratifie d’un spectacle triste à mourir chaque samedi. Comment attirer du monde à Delaune avec le risque quasi certain de devoir avaler de la bouillie ? Les rares matches enthousiasmant que j’ai pu voir ont résulté davantage de l’immense faiblesse des adversaires (en résumé, des adversaires qui refusent eux aussi le jeu) que d’une élévation palpable du niveau de jeu rémois. Soyons honnêtes, la possession de balle et la qualité de jeu ont légèrement progressé depuis mi-novembre. Et depuis mi-novembre le Stade n’a réussi qu’une seule clean sheet… Cette saison, il faudra choisir.

 

En octobre, les experts ès-Stade de Reims nous ont expliqué la stérilité de nos Rouge et Blanc par la nervosité grandissante de nos attaquants. Une gamberge passagère. Rien ne justifiait d’inquiétude puisque le Stade se créait des occasions. Ce constat permettait de déduire pour une raison qui m’échappe qu’un bon match, un match avec quelques buts et de beaux enchainements allait venir et servir de déclic. Il suffisait de marquer une fois et la machine à claquer des buts allait se mettre en marche. … Et là, on allait voir ce qu’on allait voir. Une fois la poudre allumée, le feu d’artifice allait commencer. Puis Oudin a marqué deux fois à Rennes où le Stade s’est imposé 2-0. (Bonheur à relativiser puisque, pour rappel, Strasbourg s’est imposé à Rennes 4-1 lors d’un match d’après coupe européenne similairement à Reims et que Lamouchi était toujours l’entraineur). Une victoire 2-0, à l’extérieur ! Peut on rêver d’un meilleur déclic ? Et bien : rien ! Les attaquants sont restés tout autant muets après ce match. Respectant une tradition déplorable, le Stade a perdu de façon lamentable en Coupe de la Ligue et le Stade a ensuite marqué un but contre Monaco (19ème à l’époque je le rappelle) et 2 buts contre Guingamp (pire défense). Et le déclic ? On l’attend encore. Alors le but de Suk hier annonce-t-il le réveil tant attendu du joueur du pays du matin calme ?

Si l’argent dépensé pour construire une défense compétitive a porté ses fruits sur le terrain, les sommes dépensées pour l’attaque l’été dernier se révèlent l’avoir été en pur gaspillage. A mon avis, les 3ème ou 4ème choix du mercato sont loin d’être du niveau des premiers choix qui ont décliné l’offre de transfert au Stade pour des raisons toujours tenues secrètes. Suk acheté pour 3M€ est totalement transparent, comme l’est Ojo venu en prêt payant et surement en année Erasmus, assuré qu’il est d’avoir du temps de jeu et de ne pas jouer en Pro2 par son contrat. Si Doumbia est venu gratuitement, il n’est pas plus convaincant pour autant. Ngamukol, lui a passé les 5 derniers mois à être payé pour… ne pas jouer. La seule bonne surprise offensive vient de Dia, néo-pro qui n’a rien couté, et qui semble être réellement un attaquant. Alors si la gestion de la défense a été un franc  succès, le remplacement de Diego et de Siebatcheu a été très mal géré et le recrutement de l’éternel blessé Dingomé n’est pas à mettre dans la colonne réussite pour le moment.

 

On pourra aussi m’argumenter que le Stade est un promu et que l’assurance d’un maintien "facile" est le prix à payer pour cette bouillie répétée au niveau spectacle. Cet argument est il recevable ? Pour le savoir, il suffit de voir ce que fait l’alter ego du Stade. Le Nîmes Olympique, l’autre promu de cette saison possède avec un match en moins trois points de moins que le Stade après 19 journées. Un bilan, disons donc, similaire niveau points. Il a aussi un budget deux fois inférieur à celui du Stade et s’il a encaissé 60% de buts de plus que le Stade, il en a marqué 75% de plus ! Au mercato l’été dernier pendant que le Stade de Reims achetait Suk et se fachait avec Masoni, Nîmes dépensait aussi 3M€ mais pour Bouanga. 3M€ et pas plus. Mais Bouanga, lui, a déjà marqué 4 buts et donné une passe décisive. En plus le Nîmes Olympique a atteint les 1/8 de la Coupe de la Ligue. Je m’interroge quand même pour savoir qui du Président Caillot ou Assaf, applique une gestion rigoureuse et favorise le spectacle dans son Stade.

 

Alors, pour le mercato d’hiver un attaquant et un milieu droit sont attendus pour renforcer le secteur déficient. Cette espérance indique surtout que la Pro2 joue difficilement son rôle. Si Dia est prometteur, Pinson est muet, Aktas a disparu, Piechocki végète et Nouvel voit son rêve de jouer en Ligue 1 s’éloigner. Ajoutons à ça que les U19 ont été sortis de la Gambardella au premier tour (contre le tenant du titre ce qui est plus honorifique que par l’ASPTT Dijon…) et on voit que malgré des installations que "l’Europe noue envie", la formation rémoise est loin d’être optimale…

 

Ni Paris, ni le PSG ne se sont faits en un jour…. Donc laissons au Stade de Reims le temps de se construire. Passez de bonnes fêtes de fin d’année, elles seront meilleures que celles des supporters guingampais ou Monégasques.


Crédit photo : France Bleu Champagne Ardenne

 

Jérémy - @Au2lN