Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de la page Twitter Corner @A_LaRemoise !

Junya Ito, le coup de foudre rémois

Inazuma, la foudre ! Un sacré surnom pour le japonais Junya Ito arrivé de Genk cet été. Le Stade de Reims a investi autour de 10M€ pour s'attacher les services de l'électrique ailier droit pour les quatre prochaines saisons.

Le natif de Yokosuka, ville au sud de Tokyo connue pour son port militaire américano-japonais a très vite goûté aux joies du rectangle... pas toujours vert. "J'étais un enfant rapide [...] mais je n'aurais jamais pensé que je puisse jouer dans l'équipe nationale du Japon"

Source de l'article

Considéré comme le sauveur du Japon dans les éliminatoires de la future Coupe du Monde au Qatar, Junya n'était pourtant pas prédestiné à devenir un crack au pays. D'abord entraîné par son père, il débuta en primaire au Kamoi SC. "Junya a commencé à jouer au football parce qu'un camarade de classe de son quartier le faisait. Il était un coureur rapide mais il n'était pas particulièrement bon" déclare son paternel, honnête.

Le cliché d'Olive et Tom est facile mais les premiers épisodes de la série d'animation reviennent vite en tête quand son père parle de son fils emportant son ballon partout et se mettant à dribbler à la moindre occasion. Pourtant il échouera à entrer au collège dans l'équipe la plus réputée de Yokohama pour grandir avec les "Mouettes de Yokosuka". Junya se fera remarquer au lycée lors d'un tournoi préfectoral où malgré une défaite cuisante 6-1, il marqua un but "après avoir dribbler trois à quatre de ses adversaires attirant les meilleures universités".

Ito rejoindra celle de Kanagawa avant de faire ses débuts professionnels au Ventforet Kofu à la sortie de celle-ci. Il a alors déjà 22 ans.

38 matchs, 4 buts et 3 passes plus tard il rejoint l'élite japonaise avec le Kashiwa Reysol, club où évolua le légendaire bulgare Hristo Stoitchkov. Junya se révèle, y jouant 122 matchs pour 22 buts et 33 passes. Mais l'equipe descend en deuxième division en 2019 et il était alors temps pour Inazuma d'éclairer la Belgique de son talent en rejoignant Genk.

Le moins que l'on puisse dire est qu'il confirma toutes les attentes et peut-être bien plus. Remportant tous les trophées possibles (Championnat et SuperCoupe 2019, Coupe de Belgique en 2021) avec au compteur 144 matchs, 29 buts et 49 passes. Seules les compétitions européennes se refusent à lui, avec des éliminations en poules de Ligue des Champions ou de Ligue Europe. Percutant, bondissant, vire-voltant, le japonais arrive en Champagne, transféré pour 10M€, avec l'ambition de montrer tout son talent dans l'un des cinq grands championnats européen, réputé pour ses qualités défensives.

Cela ne semble pas faire peur à Ito qui n'a pas de temps à perdre, il déverrouille les défenses pour mieux servir ses partenaires. Rempli d'ambition, le soleil peroxydé pourrait bien faire lever les foules à Reims (bon les 10000 supporters, on va pas vous la faire à l'envers). Faire progresser un groupe jeune offensivement où il fait figure d'ancien à seulement 29 ans et marquer la ligue française de ses dribbles et ses passes décisives. Mission difficile mais les défis ne semblent pas lui faire peur. Le peu entrevu au côté de Folarin Balogun donne de l'espoir à un club et ses supporters en panne de frissons offensifs ses dernières années. L'objectif de sa saison restant probalement de disputer sa première Coupe du Monde. International à 36 reprises pour 9 buts il doit être l'une des armes nippones (le Japon jouera dans le Groupe E avec l'Allemagne, l'Espagne et le Costa Rica) pour créer l'exploit...

... et devenir une véritable star au pays ? Junya est invité régulier d'émissions de la TV locale lors de ses retours au Japon et quand on connaît la propension des fans des Samouraïs bleus, cela a de quoi motiver à tout donner au Qatar !

Alors régale-nous Junya, les éclairs on aime ça en France, surtout accompagnés d'une bonne coupe de Champagne !

Bonus : on vous conseille cette vidéo et l'action de la 3ème minute : Ito au Kashiwa Reysol

@A_LaRémoise sur Twitter :)

Sources : Stade de Reims, Transfertmarkt, Bunshun.jp, Alamy et Toshiya Ito.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article