Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AlaRemoise.over-blog.com
AlaRemoise.over-blog.com
Menu
Dereck Kutesa, le TGV suisse.

Dereck Kutesa, le TGV suisse.

Dereck Germano Kutesa est né le 6 Décembre 1997 à Genève. "La Suisse a accueilli mes parents angolais, j’y ai grandi et elle m’a offert une certaine éducation à travers l’école". Son père et son frère jouant au football, c'est tout naturellement que le jeune genevois se dirige vers le club local du Servette. "J’ai commencé le foot à 5 ans, avec un an d’avance. J’y ai fait toutes mes classes, de mes débuts jusqu’à l’équipe première. Pour la petite histoire, en Moins de 12 ou M13, les grenats avaient décidé de ne pas me garder. Ils organisaient une détection de joueurs, me l’avaient fait passer et je suis tout de suite revenu". Intégrant les M18 à 15 ans, il disputera 41 matchs pour 13 buts avec les équipes de jeunes du club bordant le lac Léman et intégra l'équipe première pour laquelle il joue 20 matchs, remportant au passage le titre de Champion de D3 suisse. A l'image du Stade de Reims, le Servette FC a aussi connu des périodes de disette avant de retrouver l'élite helvète.

Alors en deuxième division, les plus grands clubs suisses (Young Boys de Berne et FC Bâle) s'intéressent à lui. Il choisit la jolie ville frontalière de la France, considérée comme la capitale culturelle du pays pour se post-former en 2016. A son actif, 20 matchs en M21 pour un bilan de 5 buts et 3 passes mais l'aventure professionnelle restera discrète avec seulement 7 matchs disputés. Ce qui ne l'empêche pas d'étoffer son palmarès avec le doublé Coupe-Championnat lors de la saison 2016-2017 !

Champion de Suisse 2017.
Le doublé avec la Coupe de Suisse !

Soulever des trophées c'est sympa, ça laisse une trace de son passage mais à son âge, Dereck a besoin de jouer pour progresser. Prêté au FC Lucerne, la déception est au rendez-vous avec seulement 14 morceaux de matchs disputés. "C’était dur à Bâle, oui, encore plus à Lucerne. Bien sûr qu’il y a eu des moments de découragement, personnellement, c’était difficile à vivre. Mais j’ai appris des choses. J’ai appris que je ne pouvais compter que sur moi. Maintenant, j’ai un mental en barbelés!".

Dereck "Maya" Kutesa

De retour à Bâle, un nouveau prêt l'attend... "Je ne voulais pas descendre en Challenge League. Du coup mon agent et mon père ont commencé à chercher des clubs qui pourraient être intéressés par mon profil. Et ils ont réussi à m’avoir un test à Saint-Gall. C’est passé tout de suite et j’ai très rapidement signé mon contrat". Après le Léman et les Quatre-Cantons, Kutesa continue son tour des lacs suisse en rejoignant la ville alémanophone de Sankt Gallen, proche du Lac de Constance. Là où sa carrière professionnelle sera réellement lancée. "Le FC Saint-Gall est parfait pour moi, ni trop gros, ni trop petit avec un entraîneur qui apprécie mes qualités et me fait confiance. C’est la première fois que je trouve ce mélange et me sens si à l’aise".

Kutesa et Zeidler = beaucoup de points au scrabble.

Les préceptes de son entraîneur Peter Zeidler passé par Tours mais surtout par le Red Bull Salzbourg (où il était adjoint de Ralf Rangnick apprenant ses techniques révolutionnaires dans l'approche du jeu tel que le gegenpressing), ont beaucoup apporté à Dereck jusqu'à le faire jouer milieu relayeur. "C’était pourtant ma position privilégiée dans les juniors du Servette FC, j’apprécie d’être au cœur du jeu et de toucher un maximum de ballons". Mais la vitesse du TGV genevois reste un atout indispensable à la réussite du petit club qui se frotte aux ogres bâlois et bernois (St Gall finira même 2ème la saison passée derrière les Young Boys de Guillaume Hoarau). Kutesa le "brodeur" (surnom des joueurs locaux, Saint-Gall étant reconnu dans le monde entier pour ses dentelles et broderies depuis le 13ème siècle, allant jusqu'à habiller Michelle Obama dernièrement, fin de la parenthèse historique...) y dispute 45 matchs pour 5 buts et 5 passes avant de signer au Stade de Reims pour une somme d'environ 1.7 millions€ le 27 Août 2019.

Epaule contre épaule, ça joue !

Avant d'évoquer le club champenois, un mot du parcours international de Dereck avec la Nati (diminutif de la Nationalmannschaft). Des M15 aux espoirs, ce ne sont pas moins de 43 matchs disputés dont un Euro -17ans, organisé à Malte en 2014 pour 2 buts.

1-1 face à l'Allemagne à l'Euro U17 2014. Le seul point inscrit dans la phase de poule pour la Suisse.

 "Mon objectif est vraiment l’équipe de Suisse. Après si un jour je me rends compte qu’il n’y a pas de place pour moi je jouerai volontiers pour l’Angola. Mais ils ne m’ont jamais contacté et ma priorité est la Suisse, avec laquelle j'espère disputer l'Euro 2021".

Le coup du chapeau...

Depuis son arrivée, on ne sait toujours pas quoi penser de Dereck. Rapide, puissant, le bilan comptable de notre N°8 n'est pas infamant (34 matchs, 2 buts, 4 passes) et sa merveille de but à Amiens fait montre de talent (voir dans les liens en fin d'article). Il doit afficher encore plus de caractère et progresser techniquement pour espérer gagner davantage de temps de jeu. En tout cas on te le souhaite !

Le parapheur, cet outil indispensable en période de mercato.

"La saison passée était celle de la découverte de la L1 pour lui. Il s’est adapté et a très bien fini jusqu’à l’interruption du championnat. C’est un garçon explosif, avec des qualités de rapidité et de vitesse d’exécution. Cet été, il a fait une très belle préparation et c’est pour cela qu’il a dès le début de saison, été appelé à jouer", déclarait David Guion il y a quelques mois.

Les retours de blessures de Zeneli et Doumbia combinés à l'éclosion de Mbuku ont relégué Dereck Kutesa dans la hiérarchie des ailiers, le coach rémois l'utilisant davantage dans un rôle de joker depuis Novembre. On oubliera pas pour autant qu'il fût l'un des rares dynamiteurs de la période Août/Septembre avec notamment une passe décisive pour Valon Berisha dans son antre du Servette en qualifications de Ligue Europa. Reste que le petit suisse (oui, j'aurais pu éviter) a l'avenir devant lui et peut espérer nous saluer comme il se doit dans les mois et saisons qui arrivent !

Inspecteur Dereck ou Colonel Kutesa ?

Les vidéos :

But contre Amiens de Kutesa

Passe contre le Servette

Les interviews aux médias suisses :

https://www.tdg.ch/kutesa-jai-appris-a-ne-compter-que-sur-moi-979779701308

https://www.sfl.ch/fr/news/news/article/le-prometteur-dereck-kutesa-a-enfin-trouve-sa-place/

https://unhuitneufzero.ch/interview-dereck-kutesa/

Photos et infos :

Stade de Reims, FC Bâle, FM1Today, La liberté, SRF, La tribune de Genève, Le Matin, Transfertmarkt, Youtube.

@OdaïrFortès7Fan - @A_LaRémoise ; rejoignez-nous sur Twitter ! :)

Douceeement, ça va trop viiiite là.